Partagez | 
 

 Pierre Herlin —I'm completely alone at a table of friends, I feel nothing for them;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Messages : 1
Coincé depuis le : 02/02/2016



MessageSujet: Pierre Herlin —I'm completely alone at a table of friends, I feel nothing for them;   Sam 06 Fév 2016, 17:10


I miss the warm embrace I felt
First time you touched me
Secure and safe in open arms
I should have known you'd crush me

A snake you were when we met
I loved you anyway
Pulling out your poisoned fangs
The venom never goes away

Serpent swims free in my blood
Dragons sleeping in my veins
Jackyl speaking with tongue
Roach egg laying in my brain
Once stalked beneath your shadow
Sleepwalking to the gallows
Nom : Herlin
Prénom : Pierre
Surnom : Pierrot, Pedro
Sexe : Masculin
Âge effectif : 24 ans.
Âge apparent : 24 ans. (je réfléchis)
Date de naissance : 17/04/1994
Date de mort : jj/mm/aaaa.
Orientation sexuelle : Bi
Groupe : Commotus
Nationalité : Français.
Langues parlées : Français, Anglais (très bien), Espagnole (bien), Allemand (basique), Italien (basique).
Ancien métier : Journaliste
Métier actuel : Journaliste idk
Casier Judiciaire


▬ Crimes commis :
▬ Circonstances du décès :
▬ Péché capital principal :
▬ Péché capital secondaire :
▬ Rapport à l'alcool :
▬ Rapport aux drogues :
▬ Addictions :
▬ Mauvaises attitudes récurrentes :
▬ A été victime :


Physique


Dans son adolescence, on l’avait souvent qualifié de beau, prometteur, magique. Il était la jeunesse dorée, chérie, celle dont tout le monde parle. Du haut de son mètre 78 il se tenait, fier et magnifique, prêt à affronter le monde sans même cligner de ses beaux yeux argentés. Il était admiré, adoré, aimé. Sa peau claire et pâle faisait de nombreux envieux alors que les boutons faisaient leur apparition, tout comme ses dents, droites, blanches et bien alignées. Même ses cheveux noirs de jais, tantôt bien coiffés, tantôt en désordre sur son crâne, lui donne un charisme certain. Des défauts à son physique, l’on peinait à en trouver. Un peu trop gringalet sur les bords, peut-être, un sourire en coin trop narquois, un peu déplaisant. Son visage était élégant, fin et bien taillé. 
Il état le garçon parfait, jusqu’à ce qu’il ne le soit plus.
Pierre, on a toujours envie de lui donner quelque chose à manger. Il a les joues creusent, de longues jambes qui ont souvent l’air de céder sous son poids. Il n’est plus courbé comme il avait pu être pendant plusieurs années, cependant l’on remarque un pas traînant, peu affirmé, une tête basse. Il a l’air de peiné au quotidien. Son teint pâle reprend parfois des couleurs, mais le plus souvent il est si blanchâtre qu’il en fait malade. Sa peau n’est plus aussi lisse qu’elle a pu l’être, mais elle n’est plus aussi mauvaise qu’elle a pu l’être non plus. La récupération est longue, plus longue qu’on ne pourrait le croire. Ses lèvres sont toujours craquelées, peu importe le soin qu’il leur apporte ou non et un voile semble teinter ses dents auparavant si éclatantes. La fatigue hante son visage, les grandes cernes violettes foncées sous ses yeux s’estompent lentement - sûrement, elles ne partiront jamais complètement. La fierté qui brillait dans ses yeux a fait une chute dans les enfers et ne s’en est pas très bien sortie. Ils ne brillent plus que rarement. Pierre n’est pas laid, sa complexion récupère naturellement tout ce qui était en extra et qui n’est plus, toutefois il n’est plus tout à fait agréable de le regarder. L’estomac se serre; ce garçon, on se dit, doit avoir une sacré histoire sur les épaules. 
On ne l’admire plus comme on le faisait auparavant, mais on l’admire toujours pour ce qu’il est maintenant, un revenant, un vestige historique. 
Il y a du progrès, cependant, c’est certain; il est bien loin de l’épave qu’il était quelques années auparavant, sans aucun doute.


Caractère


Pierre est un véritable ognon, couvert de nombreuses couches, toutes plus compliquées à retirer l’une des autres. On le dit difficile à cerner, imprévisible, bizarre. Tout le monde tombe cependant d’accord sur le fait qu’il reste perturbé, peu importe combien de temps passe depuis sa fameuse descente en enfer. C’est quelque chose dont on ne parle pas. C’est quelque chose qu’on ne sait même pas dans la plupart des cas, et pourtant on sait, on sait qu’il y a eu quelque chose à sa façon de parler, d’acquiescer, de regarder, d’être. Le garçon fier et plein de confiance en soi n’est plus, et ce malgré tous les efforts pour le couvrir. 
La couche supérieur de l’ognon, c’est ça, la fausse confiance, la fausse indifférence, la langue venimeuse et les crocs acérés. L’illusion, lorsqu’on ne le connait pas, peu s’avérer bonne, presque parfaite par moment, jusqu’à ce qu’on ne saisisse son regard vaquant. Il y a des mous, des moments d’absences, des regards qui ne trompent pas. Lorsqu’il rentre la langue et couvre les dents, il n’a rien de bien dangereux, Pierre. La plupart du temps, il est silencieux, il reste dans son coin, n’écoute pas, ne communique pas. La compagnie des autres ne semble ni le motiver, ni l’ennuyer plus que cela. Elle l’indiffère au mieux. Obtenir quelque chose de lui, lorsque que ça n’a pas de rapport avec sa vie professionnel, est incroyablement difficile. Le jeune homme ne laisse rien filtrer de sa zone de confort - très restreinte- et refuse systématiquement toutes demandes de sortie lorsqu’il n’y voit aucun avantage professionnel. De même, il ne parle que rarement de sa propre personne ou de son point de vue sur des sujets qui ne touche pas son travail. Difficile de savoir si oui on non il veut vraiment manger des spaghetti au déjeuner puisqu’il se contente d’hausser les épaules, désinvolte. Souvent, on le trouve frustrant plus que plaisant et l’on préfère éviter sa présence. Le mystère qui l’entoure reste certainement le plus frustrant.
Il lui arrive de se sentir particulièrement social à des moments totalement hasardeux. Il ne parle pas plus de lui-même, mais il est au moins plaisant et décidé à parler et prendre des décisions. Il rit même de bon coeur sans que l’on ait à lui arracher les vers du nez. Il y a quelque chose de fascinant et de satisfaisant à le voir rire ainsi sans ses habituelles restrictions. Malheureusement, le lendemain, il est de nouveau silencieux et généralement frustrant.
Aussi surprenant que celui puisse sembler, il a cependant des amis. En général, il s’agit de personnes qu’il connait depuis un long moment, toutefois il lui arrive de sympathiser avec d’autres sans qu’il n’y ait vraiment de constance dans ses choix - du moins, pas d’apparente. Bien sûr, il faut avoir la volonté si Pierre ne l’a pas lui même - il lui arrive de l’avoir-, et cette volonté est rarement récompensée, il faut bien le dire, toutefois éplucher un ognon n’est jamais la plus agréable et simple des tâches. 
Pierre s’adoucit avec le temps et l’effort. Il ne faut pas compter sur obtenir sa confiance, cependant il est réel qu’il s’ouvre de plus en plus aux personnes qu’il apprécie vraiment. Peu à peu, petit à petit, il devient plaisant, paisible, agréable bien que possédant un terrible humour noir. Il n’est pas le garçon le plus adorable du monde, oh non, mais c’est lui, le vrai Pierre, celui qui mordille sans jamais blesser - comme il a pu le faire tant de fois auparavant. Le temps lui a appris de nombreuses choses. Il reste très maladroit dans ses paroles et sa confiance est très vite ébranlée. Il demande une attention particulière car si l’on entretien pas la relation ou tout simplement son attention, il a tendance à laisser filer les choses.
Il est fragile, Pierre; s’il tombe, il ne sait pas se relever tout seul, il n’en a pas la volonté, alors veiller sur lui, malgré tout ce qu’il peut dire, reste essentiel.


Histoire


Votre histoire en 400 mots minimum. N'oubliez pas de mettre entre balises HIDE les passages dont votre personnage ne se souvient pas.


     
« Requiescat in pace »
Pseudo : Ou votre prénom, si vous préférez.
Âge : Votre âge. (momie/bébé marche aussi)
Avatar : Le nom du personnage et le manga/jeu/etc d'où il vient.
Comment avez-vous connu ce forum : Topsite, membre, illumination divine...
Autres : Ce que vous voulez.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pierre Herlin —I'm completely alone at a table of friends, I feel nothing for them;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Pierre Chaunu (1923-2009).
» La "Pierre de Caen"
» Le Havre - PIERRE DUBOIS
» Je me présente : Pierre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before I Sleep :: Papiers à remplir :: Présentations-