Partagez | 
 

 Lord kiss me once more.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- D 00 021950 37 00 B -
avatar Féminin Pseudo : Never.

Messages : 39
Coincé depuis le : 21/12/2015



DOSSIER
Nombre de décès  : 0.
Circonstances des décès  :
Métier  : Rien, pour l'instant.

MessageSujet: Lord kiss me once more.   Dim 29 Mai 2016, 16:42

Elie ?
Elie, réveille-toi.


La petite voix à son oreille l'agaça ; Elinor tendit la main pour toucher le visage qui murmurait près du siens mais ne rencontra que le vide. Ses yeux s'ouvrirent sur un blanc éclatant et sa gorge prit une goulée d'air douloureuse. Elle se redressa trop vite et sa tête protesta si fort qu'elle dut courber à nouveau le dos. En transe, le souffle précipité, elle se demanda où elle était et – pour un court instant seulement – qui elle était.
Les sensations lui revinrent en même temps que sa vision, jusque là brouillée. La panique serra sa poitrine, une douleur lancinante lui piqua les yeux. La pauvre tenta à nouveau de se redresser, sans succès. Ses paumes agrippaient un sol dénué de poussière ou d'aspérités, pas le sol qu'elle connaissait, et les peintures sur ses murs avaient disparues. Son lit, aussi, tous ses bibelots, son carnet à dessins, et...
Son carnet à dessins...

Ses lèvres se coincèrent sur une ligne droite tandis que ses doigts cherchèrent en aveugle la moindre surface sur laquelle se raccrocher. Il n'y en avait pas. Elle était perdue au milieu d'un océan de blancheur que ses larmes diluaient à nouveau. Mon dieu, mon dieu. Elle était complètement perdue, paniquée, triste, mais elle le sentait. Elle le sentait. La douleur ne s'échappait plus de sa poitrine pour voyager à travers ses veines, où elle se perdait sans atteindre son but. Virginia, Anthony. Elinor s'agita tant qu'elle trébucha et le cri qu'elle poussa fit mouche. Un lourd sanglot s'éleva de sa gorge restée trop longtemps muette et elle remercia Dieu depuis le sol où elle se débattait avec ses membres gourds et désobéissants.

C'était un miracle, un véritable miracle. Elle n'osait deviner où elle se trouvait, mais ça n'avait pas d'importance. Elle était guérie. Elle pouvait rire, ce qu'elle fit en chassant les larmes de ses joues rougies. Sa peau trop pâle en faisait ressortir tous les détails. Tant pis si j'ai l'air folle, songea-t-elle en regrettant de n'avoir rien que ses doigts pour essuyer ses yeux, on me l'a déjà bien assez dit. Après plusieurs minutes passées à calmer le feu qui s'était emparé de sa poitrine, la jeune femme avança à tâtons vers le bord de la pièce, dont elle trouva un mur aussi blanc que le reste. Ses genoux protestèrent mais elle tint bon ; une fois debout, elle observa ce qui l'entourait, le regard brillant.

Il n'y avait ni haut, ni bas, ni plafond ni sol. Rien qui ne soit visible. Il lui semblait flotter dans les airs comme l'aurait fait une fée. Son poing se crispa sur le tissu de sa longue jupe et elle se décolla tout doucement du mur. Elle marcha, les doigts glissant sur la surface lisse tel un fil d'Ariane invisible. Le bruit de ses talons était presque assourdissant dans ce silence, pourtant il ne lui semblait l'entendre qu'à travers un mur. Après quelques secondes, ses doigts tressautèrent sur un obstacle et elle leva le menton, lèvres entrouvertes.
Il y avait une porte, blanche, qu'on pouvait facilement oublier tant elle se fondait dans le décor. Toujours fragile sur ses jambes, Elinor plaqua ses deux mains sur la porte et tenta de la pousser. Elle ne broncha pas. Plus intriguée qu'inquiète, à présent, elle la fixa de haut en bas comme une enfant un calcul qu'il ne comprend pas.

A quoi pouvait servir une porte sans poignée ?

___________________________________________________


My walls are getting wider and my eyes are drawn astray,
I see you now a vague deception of a dying day.
Oh why ?
I fall into the water and once more I turn to you,
and the crowds were standing staring faceless cutting off my view to you.
They start to limply flail their bodies in a twisted mime,
And I'm lost inside this tangled web in which I'm lain entwined.

They start to limply flail their bodies in a twisted mime:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- NO DATA -
avatar Messages : 22
Coincé depuis le : 04/10/2012



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  :

MessageSujet: Re: Lord kiss me once more.   Ven 03 Fév 2017, 17:28


Rendus prestes par la force de l'habitude et la perspective d'une tâche importante à accomplir, les pas de Styx se font foulées puis bonds pressés. La marche rapide n'est pas suffisante ; pour mieux combler cette distance encore trop grande qui l'empêche d'atteindre son objectif, il faut avaler les mètres,  prendre les détours nécessaires pour s'autoriser à courir, à enjamber le monde sans devoir jouer des coudes parmi les passants.
Tout en s'aidant de sa faux pour s'élancer avec agilité en avant ou au-dessus des obstacles, Styx atterrit assez littéralement devant la porte, qu'elle enfonce d'un bras enthousiaste.
Le bruit, ajouté à une résistance anormale de l'air dans l'autre sens, lui tire une grimace.

« Oh. »

Un pas dans la pièce vient confirmer ses craintes. L'arme va bien vite retrouver sa place dans son dos et, une main devant les lèvres qu'elle tord, elle adresse un regard désolé à la jeune femme ; ce n'était pas prévu.
Les nouveaux arrivants, d'ordinaire, ne se tiennent pas devant la porte. Ils se la prennent donc rarement dans la figure.

« Veuillez m'excuser ! Je suis infiniment désolée, répète-t-elle, l'air tantôt dépitée tantôt paniquée, sans s'approcher plus que nécessaire. Vous n'êtes pas abîmée ? Vous allez bien ? Je dois vous escorter, si vous allez mal je vais devoir... »

Sa voix s'éteint en grommellements incompréhensibles.
Bras le long du corps, elle attend.

Vous pouvez suivre Styx directement ou refuser de coopérer.
Enfin là elle va la suivre nulle part mAIS. Tu gagnes un message en tête-à-tête avec Sutixu, grâce à la malchance d'ElinOEX/PDE/


___________________________________________________

« A cane non magno sæpe tenetur aper »
• compte PNJ • red •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- D 00 021950 37 00 B -
avatar Féminin Pseudo : Never.

Messages : 39
Coincé depuis le : 21/12/2015



DOSSIER
Nombre de décès  : 0.
Circonstances des décès  :
Métier  : Rien, pour l'instant.

MessageSujet: Re: Lord kiss me once more.   Ven 21 Avr 2017, 14:28

Un cri aigu comparable à celui d'un petit animal blessé s'échappa des lèvres d'Elinor ; la porte sans poignée venait de lui rentrer dans le nez.
Les mains pressées contre le point d'impact, les larmes aux yeux et les fesses au sol, elle ne vit tout d'abord pas la petite silhouette qui l'avait si gaiement enfoncée. Elle ne se rendit compte qu'elle n'était plus seule dans la pièce que lorsqu'une autre voix s'éleva, aiguë et indubitablement féminine :

« Veuillez m'excuser ! Je suis infiniment désolée. Vous n'êtes pas abîmée ? Vous allez bien ? Je dois vous escorter, si vous allez mal je vais devoir... »

Intriguée par le discours qu'on lui servait, la jeune femme leva les yeux, plus surprise encore par les yeux rubis qu'elle rencontra plus haut.
La jeune fille avait une apparence curieuse, vêtue d'une sorte d'uniforme noir et rouge, avec une jupe trop courte pour la décence sur les cuisses. Ses très longs cheveux étaient noirs, et sa peau très blanche ; Elinor la fixa un instant, ébahie, et impressionnée. Elle semblait sortir d'un autre monde et d'un autre temps, quelque chose qu'elle n'aurait jamais eu le temps de connaître.
Pour le reste, elle contrastait étonnamment avec le blanc de la pièce. Cette tache de couleur, même majoritairement charbon, lui fit du bien.

Le silence ne l'oppressait pas, mais la solitude s'en chargeait fort bien à sa place.

« Je vais bien, la rassura-t-elle après s'être elle-même assurée qu'elle ne saignait pas et que son nez était juste engourdi, ce n'est pas votre faute, je me tenais juste devant la porte. »

Quelle idée, après coup, de se planter là en espérant qu'elle n'allait pas vous claquer à la figure ! Pour illustrer ses propos, Elinor lâcha son nez et se redressa lentement. De nouveau sur ses deux jambes et attentive, elle sourit à l'inconnue, curieuse de la suite.

Qu'allait-il lui arriver ?

___________________________________________________


My walls are getting wider and my eyes are drawn astray,
I see you now a vague deception of a dying day.
Oh why ?
I fall into the water and once more I turn to you,
and the crowds were standing staring faceless cutting off my view to you.
They start to limply flail their bodies in a twisted mime,
And I'm lost inside this tangled web in which I'm lain entwined.

They start to limply flail their bodies in a twisted mime:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- NO DATA -
avatar Messages : 22
Coincé depuis le : 04/10/2012



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  :

MessageSujet: Re: Lord kiss me once more.   Lun 03 Juil 2017, 01:56


De voir la jeune femme au sol, les mains sur le nez, Styx pousse un gémissement peiné. Ce n'était pas censé se passer comme ça, non. Ça ne lui plaît pas.
L'entendre proclamer qu'elle va bien, que c'est de sa faute et non de celle de la garde, allège un peu les traits tirés de son visage ; pour autant, la joie et la motivation ne semblent pas décidées à revenir de sitôt. Elle reste soucieuse, sourcils joints en arc-de-cercle au-dessus de son front plissé, regard vissé sur la nouvelle arrivante comme si elle avait pu se briser en morceaux d'un instant à l'autre.

Fort heureusement, la blessée se relève et personne ne se brise.

« Je suis tellement désolée, souffle-t-elle de nouveau, l'air sincèrement malheureuse. Je ne voulais pas. »

Styx a malgré tout conscience que se confondre en excuses n'a jamais fait avancer qui que ce soit ; vaille que vaille, plus énergique à présent, elle agite les bras et inspire un bon coup.
Quand elle reprend la parole, elle a le sourire aux lèvres et s'applique à paraître accueillante.

« Enfin, bon ! Je suis censée dire ça en arrivant, mais hum. Alors. Mademoiselle la décédée, bienvenue à Asphodèle ! S'il vous plaît, ne criez pas, ne faites rien d'idiot et veuillez vous tenir tranquille, tout ça pour votre bien. Merci ! »

Définitivement remotivée, elle pose un poing sur la hanche et désigne la porte de l'autre.

« Je suis là pour vous emmener jusqu'à un endroit où on vous expliquera tout ! Si vous voulez bien me suivre, le chemin n'est pas très long. »



___________________________________________________

« A cane non magno sæpe tenetur aper »
• compte PNJ • red •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- D 00 021950 37 00 B -
avatar Féminin Pseudo : Never.

Messages : 39
Coincé depuis le : 21/12/2015



DOSSIER
Nombre de décès  : 0.
Circonstances des décès  :
Métier  : Rien, pour l'instant.

MessageSujet: Re: Lord kiss me once more.   Mer 12 Juil 2017, 18:49

Elinor faillit lui répéter qu’elle n’avait pas à s’en faire mais préféra croiser poliment ses mains devant sa jupe ; inutile d’en rajouter. Elle allait bien, son nez n’était pas cassé, et ses excuses étaient toutes acceptées. Si elle ne s’était pas plantée devant la porte, rien ne serait arrivé.
Quelle maladroite elle faisait…

Le discours qui suivit, débité sur un ton plus énergique, lui fit largement écarquiller les yeux. « Mademoiselle la décédée » ? Alors, elle était bien morte ? Sa poitrine se serra et son cœur se froissa, et une petite douleur remonta le long de sa gorge pour venir fondre sur sa langue. Sous ses sourcils arqués, ses yeux s’embuèrent de nouveau et elle laissa couler de nouvelles larmes sans se fustiger. Elle était morte, n’avait-elle pas le droit de pleurer ?

Non, la douleur n’était pas due au chagrin. Il était arrivé ce qu’il devait arriver, et elle n’en était que peu surprise. Elle aurait pu s’en vouloir pour ne pas avoir tenu assez longtemps pour revoir ses enfants, mais les souvenirs flous d’une dernière lettre la rassurèrent. Si Dieu avait décidé de prendre sa vie, alors il avait ses raisons et elle n’avait pas le droit d’en douter, comme elle n’avait pas le droit de douter de ce qu’elle voyait. Si elle était ici, aussi étrange que puisse être ce lieu, il y avait une raison.
Il y avait une raison pour tout.

Et enfin elle respirait de nouveau, et ses pensées lui appartenaient.  

« Je vous suis, répondit-elle en passant le plat de sa main sur ses joues, ne vous en faites pas, je me tiendrai tranquille. »

Elle n’avait pas vraiment de questions à poser, mais elle obéirait aux injonctions, même les plus folles. Elle avait passé tant de temps coincée dans sa propre tête, à regarder ses souvenirs fuir les uns après les autres, que pouvoir marcher sans trébucher tenait du miracle – un miracle qu’elle était prête à apprécier.

Elinor connaissait par cœur les sacrifices auquel un être humain devait consentir, et si elle ne devait plus voir ses enfants pour cela, alors elle l’acceptait.
Elle se contenterait d’attendre le jour où il lui serait permis de les revoir tous.

« Oh, s’exclama-t-elle soudain, les joues rouges mais sèches, je m’appelle Elinor. Vous êtes ? »

___________________________________________________


My walls are getting wider and my eyes are drawn astray,
I see you now a vague deception of a dying day.
Oh why ?
I fall into the water and once more I turn to you,
and the crowds were standing staring faceless cutting off my view to you.
They start to limply flail their bodies in a twisted mime,
And I'm lost inside this tangled web in which I'm lain entwined.

They start to limply flail their bodies in a twisted mime:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- NO DATA -
avatar Messages : 22
Coincé depuis le : 04/10/2012



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  :

MessageSujet: Re: Lord kiss me once more.   Dim 30 Juil 2017, 21:14


Par respect, ou peut-être par simple désintérêt, Styx laisse sa main glisser de sa hanche jusqu'au long de son corps le temps que la jeune femme sèche ses larmes. Elle garde les yeux sur elle, le sourire doux, sans montrer plus d'impatience que d'agacement.
Elle attend.
La réponse de la nouvelle arrivante ne tarde pas à arriver, positive, et lui tire un hochement de tête tandis que ses lèvres s'étirent joyeusement sur de jolies dents blanches. Le temps ne manque pas, mais il presse tout de même ; difficile d'imaginer que la garde puisse se permettre de passer deux heures à la consoler.

Le pas énergique, elle rejoint la porte et se tourne vers la demoiselle pour lui faire signe de la suivre. Ensuite, elle pourra la précéder à l'extérieur.
La présentation, la question ou les deux lui tirent un bref haussement de sourcils ; l'enthousiasme revient cependant très vite éclairer le coin de ses yeux.

« Moi c'est Styx ! Enchantée, Elinor. »

Sans aller jusqu'à la gratifier d'une courbette, elle penche la tête avec toute la grâce et la bienveillance d'un gentleman.
Puis, la suivant des yeux, elle ferme la porte derrière elles.

► Un RP va être ouvert pour vous dans les Bureaux. Veuillez y répondre dès que ce sera chose faite.


___________________________________________________

« A cane non magno sæpe tenetur aper »
• compte PNJ • red •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lord kiss me once more.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lord kiss me once more.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Magic Lord & The Mighty Drakkars
» RETRO - KISS ME KLIMT
» Mon précieux (Lord of Misrule)
» I was made for loving you - Kiss.
» aspen wolstenholme + blow a kiss, fire a gun.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before I Sleep :: Asphodèle :: Points d'arrivée :: Pièce Est-