Partagez | 
 

 Olive Plummer ▬ « I'm so powerful I don't need batteries to play. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Féminin Pseudo : Never.

Messages : 2
Coincé depuis le : 21/08/2016



DOSSIER
Nombre de décès  : 0
Circonstances des décès  :
Métier  : mdr

MessageSujet: Olive Plummer ▬ « I'm so powerful I don't need batteries to play. »   Dim 21 Aoû 2016, 19:26



« Keep my sunglasses on while I shed a tear ; it's never the right time. I'll put my armor on, show you how strong I am. »
Nom : Plummer.
Prénom : Olive Daisy.
Surnom : Live, Livy.
Sexe : Féminin.
Âge effectif : 25 ans.
Âge apparent : 25 ans.
Date de naissance : 02/04/1990, St Austell, Cornouailles, Angleterre.
Date de mort : 25/12/2015, Reading, Berkshire, Angleterre.
Orientation sexuelle : Homosexuelle.
Groupe : Commotus.
Nationalité : Britannique.
Langues parlées : Anglais, Espagnol, quelques notions de Français.
Ancien métier : Ambulancière.
Métier actuel : (holidayspirit)
Casier Judiciaire


▬ Crimes commis :
▬ Circonstances du décès :
▬ Péché capital principal :
▬ Péché capital secondaire :
▬ Rapport à l'alcool :
▬ Rapport aux drogues :
▬ Addictions :
▬ Mauvaises attitudes récurrentes :
▬ A été victime :


Physique


el é tro bel


Caractère


lol mdr


Histoire



2007

J'ai attendu tellement longtemps assise sur cette chaise.

« Laissez-moi passer ! Je suis de sa famille, laissez-moi passer !

- Mademoiselle, reculez ! Personne n'est admis dans le bloc opératoire !

- Mais c'est... »

Les bras de son père la retiennent. Elle pousse un hurlement à s'en briser la voix.

Parfois, j'ai encore l'impression d'attendre.





▬ Juillet 1999, Cornouailles, Angleterre.

La pente était assez raide pour envoyer la brouette rouler tout le long de son flanc sans l'arrêter ; l'herbe rase offrait à l'avion sans ailes une piste de décollage parfaite. Le petit garçon se tourna vers sa sœur qui souriait de toutes ses dents, puis la balançoire en contrebas.
Il déglutit, tendu.

« Tu es sûre que ça va pas faire mal, Live ?

- Mais ouiii, sûre et certaine. T'es un homme non ? (il hésita avant de hocher la tête) Alors serre les dents et prépare toi ! »

Un cri sonore suivit la descente de la brouette puis un second plus aigu encore quand Olive trébucha et s'étala nez dans l'herbe, une seconde pile avant son petit frère. Celui-ci continua de hurler, même après s'être retrouvé les quatre fers en l'air. La petite rampa vite pour lui coller sa main sur la bouche, l'air autoritaire.

« Ça va, arrête de crier, tu vas faire venir papa !

- Mais tu m'as fait maaaaal, se mit-il à pleurer, prenant son pantalon taché à témoin, je suis sûr que je saiiiigne... »

Elle marmonna un « mauviette » avec une paire d'yeux fâchés levés au ciel, mais consentit à redresser le sale gosse pour vérifier que tous ses os étaient encore au bon endroit. Après avoir inspecté son visage sous tous les angles, tâter ses bras et ses jambes en passant par ses côtes, elle lui tapota la tête.

« Y'a rien de cassé, moussaillon. Tu peux te redresser.

- Mais j'ai mal.

- C'est juste dans ta tête. »

Il lui fit la moue. Son genou écorché, il était tout sauf dans sa tête. Il lui obéit néanmoins, non sans boiter excessivement du côté gauche pour la faire se sentir coupable.
Olive ne le remarqua même pas, trop occupée à écarquiller les yeux en direction de la maison et ses nombreux annexes.

« Papa arrive ! Tu as crié trop fort, je t'avais dit !

- Mais j'ai rien f-

- Olive, Xander ? »

La fillette prit la main de son frère, qu'elle traîna littéralement à sa suite. Le visage barbu de son père les surplombait du haut de son mètre quatre-vingt, et elle préféra jouer la carte de la candeur en cas de réprimandes imminentes.

« Oui papa ? Lâcha-t-elle de sa plus belle voix.

- Au salon, tout de suite. Il faut qu'on parle. »

Son sourire disparut aussitôt. Elle courba l'échine, pensant qu'il allait la gronder ; elle ne voyait pas bien pourquoi il l'emmenait jusqu'au salon pour ça, mais aucune autre explication possible ne lui passait par la tête. Je vais lui faire regretter d'avoir hurlé, moi, songea-t-elle en se retournant pour fusiller Xander du regard.
Le petit garçon rentra la tête dans les épaules.

« Allez, dépêchez-vous. »

Ils sautèrent les trois marches menant à la la porte d'entrée et obliquèrent vers le salon. Les décorations de bois massif semblaient étouffer les meubles crèmes et or qui s'y éparpillaient et les photos accrochées au mur ; trois immenses cadres représentaient des photos de chevaux, sur une plage ou dans un pré.
Sur le canapé, leur mère aidait leur petite sœur de deux ans à mettre le cube dans le bon trou. Elle s'acharnait à vouloir le passer par celui en forme d'étoile avec une patience remarquable.

Olive oublia punition et petit frère enquiquinant pour se jeter sur sa mère.

« Maman ! Tu reviens habiter avec nous, ça y est ? »

Elle jeta un œil aux grosses valises tout près d'elle. Jacqueline délaissa Megan, que leur père prit dans ses bras, pour replacer correctement une mèche de cheveux échappée de la queue de cheval de son aînée. Elle sourit bizarrement, pensa Olive, intriguée.

« Non, ma chérie. Je... je m'en vais, cette fois.

- Quoi ? »

Elle recula et fit les gros yeux. La réponse était passée pire qu'un morceau de brocolis.

« Mais pourquoi ?

- Écoute Livie, c'est compliqué, mais... Parfois les papas et les mamans n'arrivent plus à s'entendre, ils se disputent beaucoup... Tu sais que ton père et moi nous disputons beaucoup ? (elle hocha la tête sans voir où elle voulait en venir – elle et Xander aussi se disputaient tout le temps) Eh bien parfois les papas et les mamans n'arrivent pas à ne plus se disputer, et ils pensent que c'est mieux d'arrêter de... de vivre ensemble.

- Mais si tu vis plus là, tu vas vivre où ?

- Chez grand-père, à St Austell, en attendant de trouver autre chose.

- Mais c'est loin !

- Pas tant que ça...

- Mais et pour Noël ? Comment on va faire pour Noël si tu es à St Austell ? »

Olive ponctua ses protestations d'autres « mais » paniqués auxquels sa mère fit la grimace. Son père regardait ailleurs. Xander clignait des yeux sans comprendre.
Elle arracha ses petits poignets à sa mère qui cherchait à la consoler.

« Je veux pas que tu t'en ailles !

- Livie, c'est comme ça, et je suis désolée, crois-moi, mais c'est la meilleure solution...

- Non ! T'as qu'à rester ici ! C'est ça la meilleure solution !

- Oli- »

La fillette fit demi-tour et sortit brusquement, bousculant Xander qui tituba et s'écroula. Ses pleurs occupèrent Jacqueline et Stephen, assez longtemps pour permettre à Olive de se glisser jusqu'aux écuries et grimper sur la porte du box de son favori.
[...]


     
« Requiescat in pace »
Pseudo : BJ
Âge : BJ
Avatar : BJ
Comment avez-vous connu ce forum : BJ
Autres : BJ BJ



___________________________________________________


I hit a wall, I never felt so low,
Like a waterfall, my tears dropped to the floor.
They left a swimming pool of salted crimes.
Oh, what could I do to change your mind?
Nothing.

I hit a wall, I thought that I would hurt myself,
Oh I was sure, your words would leave me unconscious,
And on the floor I'd be lying cold, lifeless,
But I hit a wall, I hit 'em all, watch the fall,
You're just another brick and I'm a sledgehammer.

I win every single game:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Olive Plummer ▬ « I'm so powerful I don't need batteries to play. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» que faire avec des sardines à l'huile d'olive ?
» Pain à la tomate et huile d'olive
» Huile d'olive parfumée au basilic et à l'ail
» Vitale Olive Oil
» Serpentine, Jade olive ou Bowénite ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before I Sleep :: Papiers à remplir :: Présentations-