Partagez | 
 

 Contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- NO DATA -
avatar Masculin Messages : 217
Coincé depuis le : 12/09/2011



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  :

MessageSujet: Contexte.   Sam 17 Mai 2014, 00:56

Contexte


« Je m'appelle... Stan. »

Je m'accroche à cette seule certitude de toute mes forces, yeux plissés pour tenter de m'accoutumer à la lumière vive qui inonde la pièce. Je m'appelle Stan. Stan. Le nom, familier, roule sur ma langue avec une aisance rassurante. Je ne sais ni qui je suis, ni d'où je viens, ni même quel est mon nom de famille ou ce qui a pu m'arriver dans la vie, mais je m’appelle Stan. Et si ça n'a rien de grandiose, cette petite bribe de souvenir me redonne quelque peu espoir.
Le garçon à mes côtés ne semble pas plus à l'aise que moi ; peut-être même l'est-il encore moins. Mes yeux commencent à s'accoutumer et je peux voir ses poings se serrer par à coup, ses yeux bleus se déplacer sur le décors avec une lenteur surréaliste. A quoi peut-il bien penser ? Est-ce qu'il pense seulement à quelque chose ? C'est si vide, dans ma tête – mais un vide douloureux, pas apaisant. Un vide oppressant. Inquiétant.
Anormal.
C'est uniquement après quelques secondes d'un pesant silence que mes lèvres s'ouvrent de nouveau, tremblantes, pâles.

« On est où ? »


En clair

• Bienvenue à Asphodèle

Vous vous réveillez ; peut-être avez-vous froid, chaud, peut-être tremblez vous - vous vous réveillez en tout cas. Le monde est flou alors que vous ouvrez les yeux. Tout prend un temps à se stabiliser. Il y a peut-être du monde autour de vous. A moins que vous ne soyez seuls ? Il fait grand jour, en tout cas. Ou plutôt, il fait très clair. Pas trace du soleil. Juste une grande pièce blanche, fermée par une unique porte. Aucune fenêtre.  Aucune échappatoire. Le carrelage est froid sous vos jambes nues. Portez vous une jupe ? Ou peut-être plutôt un pantalon, des mocassins, une robe de soirée. Qui sait. Vous seuls êtes maîtres de ce que vous savez.
Vous vous réveillez ; doucement, le monde s'ouvre à vous. Les souvenirs reviennent par à-coups, certains plus vifs que d'autres, et vous commencez à vous demander comment vous avez pu vous retrouver là. Que faisiez vous avant cela ? Pourquoi ça ne vous revient pas ? Quelle date est-ce aujourd'hui, quel jour sommes nous - et est-ce que quelqu'un ici a la moindre idée de l'endroit où vous êtes ?

La réponse arrive sous la forme d'une silhouette qui ouvre la porte, doucement. En uniforme, blond ou brune, blanc ou rouge, il ou elle vous salue ; se courbe doucement, un bras replié contre la poitrine.

« Mesdames et Messieurs les décédés, bienvenue à Asphodèle. Veuillez me suivre, je vous en prie... C'est par ici. »

• Que se passe-t-il au juste ?

▬ Vos personnages se réveillent dans un lieu inconnu. Ils ont perdu tout souvenirs de ce qu'ils faisaient immédiatement avant de se réveiller ; pour certains, ce sont des pans entiers de leurs vies qui sont manquants. Il y en aura dont le nom même se sera envolé, ne leur laissant que des bribes de prénoms ou de surnoms qu'ils adopteront comme étant leur nouvelle identité, à défaut d'en avoir une entière.
▬ Très vite, la nouvelle va tomber : ils sont morts. Comment, pourquoi, en quelles circonstances... Impossible de s'en rappeler. Tout ce qu'ils savent est ce qu'on leur annoncera froidement à leur arrivée. Mesdames et Messieurs les décédés.
▬ Après leur réveil, la personne les ayant accueilli les conduira jusqu'à un bâtiment où on leur demandera d'échanger leurs vêtements contre un uniforme. On leur remettra également un numéro personnel, ainsi qu'une plaque à porter autour de leur cou en toutes circonstances. Ces plaques définissent les lieux auxquels ils ont accès et sont déterminées par le numéro accroché sur leur poitrine.
▬ Une fois ces formalités faites, ils pourront repartir avec leurs effets personnels. On leur désignera une chambre dans laquelle dormir, dans une maison en comportant quatre. Ils seront libres de l'arranger comme ils le souhaitent.
▬ Ce qui arrivera ensuite... Eh bien, ça n'appartient qu'à eux. Accepter leur sort ? Chercher des réponses ? Semer la discorde ? S'infiltrer ? Se faire une nouvelle vie ici ? Tenter de renverser le pouvoir en place ? De retourner sur Terre ?

Leur sort est entre leurs mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforeisleep.forumactif.fr
 

Contexte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte et Histoire.
» Islam et Coran
» Je t'aime, moi non plus
» Tapisserie de Bayeux
» Din l'contexte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before I Sleep :: Formalités Administratives :: Contexte-