Partagez | 
 

 Bye bye, my blue bird.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- C 05 101997 31 04 B -
avatar Féminin Pseudo : Sköll.

Messages : 81
Coincé depuis le : 17/06/2015



DOSSIER
Nombre de décès  : 0
Circonstances des décès  :
Métier  : Chanteuse/guitariste/violoniste.

MessageSujet: Bye bye, my blue bird.   Lun 26 Juin 2017, 00:55

01|07|09


Les yeux d'Andy s'ouvrirent brutalement. Elle suffoquait.
Une main sur la gorge, la jeune femme ouvrit la bouche comme un poisson hors de l'eau et ne s'aperçut pas tout de suite que l'air s'engouffrait librement dans ses poumons. Ce regain d'oxygène soudain lui fit presque mal dans la poitrine.
Affolés, désorientés, ses yeux bleus roulèrent dans leurs orbites d'un côté et de l'autre sans parvenir à distinguer autre chose qu'une immensité d'un blanc uniforme, qui lui blessait la rétine.

Puis, sans crier gare, une intense sensation de vide intérieur lui fondit dessus, énorme, oppressante, comme une montagne qu'on aurait lâché d'un coup sur ses deux épaules. Incapable d'en identifier la cause, la jeune femme la ressentit comme un coup de bélier dans l'estomac. La détresse était si soudaine qu'elle fondit instantanément en larmes.
Avant de se rendre compte d'où elle était. Avant de pouvoir faire le point sur la situation.
Avant même d'avoir fini de se redresser - c'est secouée de sanglots que la jeune femme s'assit avec difficulté, les genoux serrés contre la poitrine et le visage enfoui dans sa jupe.

Suffoquant, incapable de formuler une pensée cohérente, Andy tenta de reprendre son souffle à travers ses larmes. Son coeur battait la chamade contre ses côtes. La douleur, aiguë, dans sa poitrine, ne diminuait pas. Elle pleura donc encore de longues minutes avant qu'enfin son souffle ne se calme et ses larmes se tarissent.
Alors, dans un reniflement, la jeune femme écarta ses mèches blondes d'une main tremblante pour jeter un regard mouillé au-delà de son propre corps.

Ce qu'elle vit n'était guère rassurant, et acheva de la sortir de son angoisse.
Elle se trouvait dans une pièce uniformément blanche, apparemment dépourvue de porte comme de fenêtres. Seule.
Elle n'avait aucune idée d'où elle était, ni de comment elle y était arrivée.

La situation ne lui disait rien qui vailla. Séchant ses larmes une bonne fois pour toute, Andy claqua des paumes contre ses joues pour se donner contenance, et se remit prestement debout en s'aidant de ses mains.
Au moins elle tenait sur ses jambes. Rien n'avait l'air de clocher de ce côté-là. Machinalement, par la force de l'habitude, la jolie blonde vérifia l'immaculé de ses mains, ses coudes, ses genoux. Pas la moindre égratignure à l'horizon ; elle ne devait donc pas être tombée en s'évanouissant. On l'avait donc amenée ici.

De plus en plus effrayant.

Un instant, Andy resta immobile, debout au milieu de la pièce, à tendre de l'oreille. Puis, elle n'y tint plus et gonfla ses poumons pour crier :

« IL Y A QUELQU'UN ? »

Ce qui était certainement la question la plus stupide à poser dans sa situation.
L'écho de sa voix alla mourir contre les parois blanches et disparut.
Le coeur de la jeune femme se serra au ralenti.

___________________________________________________


#57D5C4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- NO DATA -
avatar Messages : 16
Coincé depuis le : 14/06/2013



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  :

MessageSujet: Re: Bye bye, my blue bird.   Dim 09 Juil 2017, 22:22


Un frisson glisse tout contre la peau de Cocytus lorsqu'il s'immobilise devant la porte, oreille tendue et lèvres pincées. Sa pause s'étire, seconde après seconde après seconde, jusqu'à devenir trop conséquente pour être jugée anodine ; alors il secoue la tête, l'air de se reprendre, et pousse la porte avec un curieux mélange de prudence et d'entrain dans les bras.
La blancheur immaculée de l'intérieur lui tire tout au plus un clignement d'yeux étonné. La jeune femme esseulée qui s'y trouve a, quant-à-elle, immédiatement droit à un sourire désolé et rassurant.
Surtout désolé, en fait. Mais il l'espère rassurant.
Debout entre la porte et la nouvelle arrivante, mains soigneusement jointes devant lui, il baisse poliment la tête avant de ne prendre la parole.

« Mademoiselle la décédée, bienvenue à Asphodèle ! Je vous saurais gré de rester calme et de ne rien faire qui me force à devoir utiliser la force. Vous devez être très perdue mais tout vous sera expliqué très vite, ne vous en faites pas ! Et vous n'êtes, hum, pas en danger. D'une quelconque façon que ce soit. »

La précision n'est peut-être pas nécessaire, mais il lui semble qu'elle ne sera pas superflue.
La demoiselle n'a pas l'air d'aller très bien, après tout. Et il en a l'habitude, mais...

« Mon rôle est de vous escorter jusqu'aux personnes qui vont, comment dire, vous expliquer la situation. Si vous voulez bien prendre la peine de me suivre ? »

Son sourire se fait plus hésitant.
Malgré tout, il ne bouge pas et n'offre aucune autre alternative. Ça a beau sonner comme une question, il n'en est rien. C'est un ordre.

Vous pouvez suivre Cocytus directement ou refuser de coopérer.


___________________________________________________

« Forsan et haec olim meminisse juvabit »
• compte PNJ • gray •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- C 05 101997 31 04 B -
avatar Féminin Pseudo : Sköll.

Messages : 81
Coincé depuis le : 17/06/2015



DOSSIER
Nombre de décès  : 0
Circonstances des décès  :
Métier  : Chanteuse/guitariste/violoniste.

MessageSujet: Re: Bye bye, my blue bird.   Mer 26 Juil 2017, 23:38

Il avait le visage de quelqu'un de très jeune. Il ou elle, d'ailleurs, Andy n'aurait pu l'affirmer avec certitude, en le regardant clore doucement la porte derrière lui.
Le simple fait qu'il y ait bel et bien un moyen d'accéder à cette pièce - et donc d'en sortir - qu'il ne s'agisse pas d'un simple bloc de béton nu dans lequel on l'aurait enfermée et oubliée, rassura un peu Andy. Pas assez, cependant, pour desserrer entièrement l'étau qui compressait sa poitrine. Un degré, guère plus.

Elle pensa à reculer d'un pas lorsqu'il s'avança, mais son corps ne répondit pas et resta en place, faisant rempart. Elle sursauta pourtant lorsque la voix de l'inconnu s'éleva :

« Mademoiselle la décédée, bienvenue à Asphodèle ! » Son sourire est contrit, et dément ses paroles. « Je vous saurais gré de rester calme et de ne rien faire qui me force à devoir utiliser la force. » Il n'a pas l'air méchant. « Vous devez être très perdue mais tout vous sera expliqué très vite, ne vous en faites pas ! Et vous n'êtes, hum, pas en danger. D'une quelconque façon que ce soit. »

Malgré cette affirmation, les phalanges de la jeune femme se crispèrent douloureusement sur ses côtes. Elle s'empêcha de chanceler. Les mots peinaient à parvenir jusqu'à son cerveau.
Qu'est-ce qu'il venait de dire ?

« Mon rôle est de vous escorter jusqu'aux personnes qui vont, comment dire, vous expliquer la situation. Si vous voulez bien prendre la peine de me suivre ? »

Andy cligna plusieurs fois des yeux. Elle avait l'impression d'avoir reçu un gros coup sur la tête. Les paroles de l'inconnu faisaient lentement sens dans son esprit, mais sa raison se débattait avec pour ne pas avoir à les accepter. Ses yeux bleus balayaient le paysage - l'absence de paysage. C'était trop soudain. Trop étrange. Trop énorme. Son cerveau lui hurlait qu'on cherchait à la tromper.
Et pourtant, il y avait un vide, quelque part entre ses organes, un gouffre béant qui lui scandait une certitude différente. Et elle n'aurait pu expliquer comment, mais elle sut. Dans un moment de frisson intérieur, de chute dans le vide. Elle était morte.

« Comment tu t'appelles ? »

Sa voix lui fit l'effet de sortir d'une autre gorge. Elle ne lui avait jamais paru si plaintive, si étranglée. Elle avait l'impression de suivre la scène de très loin.
Loin d'ici.

« Et... » Elle avala péniblement sa salive, « comment... comment c'est arrivé ? »

Amory. Amory.

___________________________________________________


#57D5C4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- NO DATA -
avatar Messages : 16
Coincé depuis le : 14/06/2013



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  :

MessageSujet: Re: Bye bye, my blue bird.   Sam 05 Aoû 2017, 19:21


Silencieux, respectueux, Cocytus reste prostré tant que la jeune femme fait de même. Il pose les yeux quelque part au sol, soucieux de ne pas la fixer, de lui laisser un tant soit peu d'espace personnel malgré la nécessité pour eux de passer la porte ensemble ; elle n'a pas refusé, et lui a le temps d'attendre un peu.
Pas l'éternité, non, mais tout de même. Ce ne sont pas quelques secondes qui changeront quoi que ce soit à la donne.
Aussitôt qu'elle prend la parole, les yeux du garde reviennent papillonner jusqu'à ceux de la décédée. Il la regarde un bref instant, le temps de la laisser dire ce qu'elle a à dire, puis ses lèvres esquissent un sourire réconfortant. De ceux qu'on pourrait qualifier de sincères, sûrement.

« Cocytus. Et vous ? »

Il répond doucement, moins fort qu'il n'a pu le faire en arrivant, en se disant que peut-être tout cela sonnera moins comme des formalités à suivre s'il lui parle avec plus de sucre dans la voix.

« Je ne sais pas comment vous êtes morte, ajoute-t-il, secouant sa tête de gauche à droite avec au visage une moue peinée. Personne ne sait comment ça arrive, vous savez ? C'est arrivé, c'est tout. Je peux juste... Vous accueillir, et vous escorter. »

Petit soupir aux lèvres, il frotte la paume de sa main contre son poignet.
Ça semble bien peu, dit comme ça.


___________________________________________________

« Forsan et haec olim meminisse juvabit »
• compte PNJ • gray •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bye bye, my blue bird.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bye bye, my blue bird.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ma nouvelle Lucy Locket ( Blue Bird - 1994 )
» blue, gold and silver glitterbug
» Swatch Sky blue, bio green et Mystery
» Pressage blue brown
» Blue Sorcery

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before I Sleep :: Asphodèle :: Points d'arrivée :: Pièce Ouest-