Partagez | 
 

 INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar Messages : 45
Coincé depuis le : 10/08/2014



MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Jeu 28 Sep 2017, 15:33

Visite de courtoisie

Aussitôt qu'elle accepte de discuter avec eux, Yehonatan comme Styx semblent se détendre. Le premier hoche la tête, apparemment satisfait de la tournure des évènements ; la seconde détourne la sienne vers le côté, silencieuse et fermée.
Elle n'a plus l'air sur le point de commettre un meurtre, en tout les cas.

Prête à répondre aux inquiétudes de la jeune femme concernant ses colocataires, Styx referme la bouche d'un air ennuyé lorsque l'un d'eux lui coupe l'herbe sous le pied. Son envie d'en finir avec cette histoire le plus vite possible est apparent, pour ne pas dire évident ; entre les doigts qui tapotent contre son bras et le léger tic nerveux qui agite parfois sa lèvre, difficile de ne pas imaginer les limites de sa patience s'effriter peu à peu.
Le chef de la police, une main sur la hanche, pose les yeux sur Macario et Donnie.

« Je vous ai laissé rester dans l'optique où il n'y aurait rien. Que ce soit vrai ou non, ajoute-t-il, se tournant vers Amal. Dans la mesure où mademoiselle Khalil a plus ou moins avoué être liée au problème, nous nous devons de lui poser des questions sensibles. Je ne vois aucun problème à votre présence sur place pendant une fouille, mais vous ne pouvez pas avoir accès aux informations en question. Je suppose que vous comprenez. »

Styx, pressée, enchaîne sans attendre :

« Vous n'avez qu'à discuter vite fait si ça vous amuse, mais elle n'a pas le droit de dire quoi que ce soit de précis. Compris ? Et dépêchez vous, c'est plutôt pressé. »

Sourcils froncés, elle fusille absolument tout le monde du regard.
Andrew et Javier, dans le fond,  cessent de faire tourner le stylo entre leurs doigts aussitôt qu'elle pose les yeux sur eux.

Clairement, elle ne plaisante pas.

Il n'y a pas de choix pour le tour suivant.

Vos personnages ont le droit de discuter entre eux - ou non - pendant quelques tours, après quoi, s'ils ne se sont pas arrêtés d'eux-même, ils pourront être interrompus par un des PNJs.
En l'absence exceptionnelle de l'administrateur (Donnie Hall), son personnage peut-être exclu de la discussion pour des questions de rapidité et d'interactivité. Si vous voulez l'impliquer, vous devrez attendre qu'il soit disponible de nouveau.

Bonne chance.

L'ordre de RP pour le prochain tour est : Amal, Macario, sur le nombre de tours que vous souhaitez ; puis Donnie, PNJ.
Dans l'idéal, essayez de répondre dans la semaine ou de prévenir de votre éventuel retard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- A 10 102004 74 00 A -
avatar Féminin Pseudo : Never.

Messages : 139
Coincé depuis le : 15/07/2014



DOSSIER
Nombre de décès  : 0.
Circonstances des décès  :
Métier  : Chômeuse hardcore.

MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Ven 20 Oct 2017, 03:16

Amal serra les dents, la tête dans un étau insupportable. Son regard passait des policiers à ses colocataires – et plus les secondes s’égrenaient, plus la culpabilité de ne rien leur avoir dit lui tapait sur la conscience. Allaient-ils penser qu’elle ne leur faisait pas confiance, là où son geste ne lui avait été dicté que par une compassion qu’elle espérait ne pas être trop déplacée ? S’il fallait qu’elle coule, alors elle préférait couler seule. Elle ne sut pas quoi répondre aux mots de Macario, pour la simple et bonne raison qu’elle détestait mettre des chaînes aux pieds des autres. Elle ne connaissait pas encore la portée de l’affaire, et préférait éviter de les entraîner dans ses ennuis ; ce qui s’était passé ce jour-là ne regardait qu’elle.

Pourtant, elle regrettait.

Amal les écouta parler comme à travers un voile, et le regard qu’elle reposa sur eux lorsque Styx eut cessé de grogner fut celui d’un mort revenu à la vie. Elle tritura les pans de son hijab, n’osant regarder ni Donnie, ni Macario. On lui laissait un choix qu’elle ne voulait pas prendre – si ça n’avait tenu qu’à elle, elle se serait enfuie avec Styx et Yehonatan sans demander son reste. Mais ses amis exigeaient une réponse qu’elle n’avait pas le droit de leur refuser.

Mais quelle menteuse. Ses crédos très stricts lui nouaient la gorge et des larmes firent briller ses yeux l’espace d’un très court instant. Non, on ne pleure pas. Elle prit une inspiration sonore avant de parler, la voix butant contre des obstacles imaginaires :

« Je ne peux pas trop vous expliquer (elle lança une œillade discrète à Styx), mais il s’est passé quelque chose, et c’est un terrible malentendu. Je n’ai rien volé, et ce que j’ai vu… »

Elle pinça les lèvres, consciente que franchir la ligne les mettrait dans l’embarras. Elle se contenta de serrer ses doigts jusqu’à s’en blanchir les phalanges.

« Je ne sais pas trop ce que j’ai vu, souffla-t-elle finalement à regret, mais il vaut mieux que vous n’en sachiez pas trop. Pour votre sécurité. »

Elle ajouta encore, plus pour Styx que pour n’importe lequel d’entre eux :

« Je n’ai blessé personne. »

___________________________________________________


A part ça la vie est belle, je n'y comprends rien:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- C 02 061968 30 04 C -
avatar Masculin Pseudo : Dayday

Messages : 460
Coincé depuis le : 14/06/2014



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  : Aventurier.

MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Dim 29 Oct 2017, 02:04

Il n'aurait pas su mettre le doigt dessus, mais la situation mélangeait quelques drôles de sentiments au fond de son estomac. Des sentiments brouillés qui faisaient écho avec ces flous dans sa mémoire. Cependant, Macario préférait chasser ces sensations de son esprit et se focalisait.
D'un côté, le garçon comprenait très bien. Il pouvait se mettre à la place d'Amal et n'avait ainsi aucune raison de lui en vouloir. Pourtant ... En tant que son ami, il ne pouvait s'empêcher de vouloir l'aider. Or, peut-être qu'en agissant ainsi, ce n'était pas le cas ? Comme le suggéra l'intervention de Donnie.
Encore moins sûr de lui, le garçon croisa ses bras comme s'il cherchait à se cacher, se refermer. Il n'aurait rien dit si on lui avait sommer de fermer son clapet et mis de côté. Vraiment, il fut surpris qu'on laisse à Amal l'occasion de répondre à sa demande un poil égoïste.

Alors qu'elle prenait la parole, Macario l'écouta simplement, avec attention, hochant la tête pour ponctuer ses phrases. Bien entendu que c'était difficile à expliquer et la situation ne se prêtait à rien.
Lorsque la jeune femme eut fini, les bras du garçon se dénouèrent, et ses mains vinrent retrouver celles d'Amal un court instant. Ses yeux cherchant les siens, il lui offrit un sourire timide en lieu et place d'une tentative d'encouragement. Le brun s'éloigna ensuite tout seul, se rapprochant de Donnie, afin de laisser les concernés faire ce qu'il y avait à faire.
Il n'avait aucune idée de comment les choses allaient se passer et attendit simplement qu'on lui dise quoi faire. Sa tête se tourna dans la direction des deux autres policiers qui resteraient avec eux.

___________________________________________________

• • • #820F02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- S 18 092013 41 00 A -
- S 18 092013 41 00 A -
avatar
Masculin Pseudo : Nii'

Messages : 257
Coincé depuis le : 16/06/2014



DOSSIER
Nombre de décès  : 0
Circonstances des décès  :
Métier  : Réparateur.

MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Sam 06 Jan 2018, 18:17

Aussi mal-à-l'aise soit-il, et peu importe à quel point ses jambes lui hurlaient de l'emporter loin d'ici, Donnie avait été conditionné à suivre le groupe. Si Amal leur demandait de rester, ils resteraient. Si Macario décidait de venir en aide à Amal, alors il l'aiderait aussi.
Ce n'était pas tant une preuve de solidarité et de loyauté sans faille que la peur tacite mais trop bien ancrée des potentielles conséquences d'une trahison ; s'il les laissait tomber, ça n'en resterait pas là. Ça empirerait les choses. Tout le monde en souffrirait. Lui aussi. Il risquait de perdre leur confiance, de les mettre dans les ennuis.
Alors la question ne se posait pas. Elle ne lui vint même pas, en fait — le réflexe lui ôtait toute envie d'initiative, toute possibilité de prendre une décision différente de ce que je dois faire dans ce genre de situations.
Il devait le faire, alors il le fit.
Déconnecté du moment par peur d'avoir à gérer des informations qu'il ne se sentait pas en capacité d'emmagasiner, il soupira entre ses dents et serra ses doigts contre ses bras.
Amal lui donnait l'impression d'avoir été témoin de l'assassinat de J. F. Kennedy, Macario avait l'air beaucoup plus timoré et morose que d'habitude, et les membres du KGB ou de la Gestapo là en face lui donnaient juste envie de jeter des assiettes contre un mur. La tension n'était plus palpable, à ce stade, elle était étouffante.
Renfermé, clairement sur les nerfs, Donnie jeta un regard en biais aux mains jointes de ses amis.
Super.
Amer en plus d'avoir de l'électricité dans les veines, incapable même s'il l'avait voulu d'aller jouer aux mousquetaires avec eux en claquant bien fort sa main par-dessus les leurs, il les serra fort — plus fort — encore plus fort — contre ses bras bleuis.
Tout ce qu'il voulait, c'était retourner se coucher et oublier être mort un jour. Ou être né, carrément.
L'exagération ne lui sauta absolument pas aux yeux. Sur le moment, ses crises d'angoisse, de jalousie et d'estime de soi lui paraissaient toujours justifiées.

Et comme il en était le seul juge, alors elles l'étaient.

___________________________________________________


« I'm tired of all the drama that unravels in your head ;
Well, it's easy to get tangled up when your world is torn to shreds.
And every time you spit at me - some day, you will regret.
An ounce of insecurity is worth a pound of lead. »

It's hard to hold an olive branch with a gun against my head :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Messages : 45
Coincé depuis le : 10/08/2014



MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Sam 13 Jan 2018, 21:47

Visite de courtoisie

Les échanges de politesse entre les colocataires sont à peine terminés que Styx claque du talon contre le sol. Son regard se tourne alors vers les policiers.

« L'un de vous deux reste les surveiller, le second va vérifier que personne d'autre ne se trouve dans la maison. Ils ne sortent pas de cette pièce tant que nous ne sommes pas revenus. »

Aussitôt ses ordres donnés, elle redirige son attention vers Amal. Du poignet, elle désigne le couloir menant à l'entrée comme aux escaliers.

« Vous avez forcément une chambre, donc je vous propose d'aller discuter là-bas. Je préfèrerais ne pas sortir de cette maison pour l'instant. »

Yehonatan acquiesce placidement à ces paroles, le visage calme et composé. Ses bras restent sagement le long de son corps quand sa  collègue fait signe à Amal d'ouvrir le pas ; quant-aux autres, il se contente de leur adresser un bref salut de la tête avant de ne leur tourner le dos. La jeune femme ne leur fait pas cet honneur.
Très vite, ils se retrouvent seuls avec les policiers.

Ils n'ont pas l'air plus tendus ou inquiets qu'à leur arrivée. Le premier — Andrew ? — se contente de garder un œil sur les garçons, adossé au mur, tandis que le deuxième s'éloigne vers la cuisine. La répartition des taches s'est faite en silence, sans qu'un mot ne soit échangé entre eux ; maintenant qu'ils sont séparés, ils n'en disent pas plus.

Et que faire dans ce genre de cas ?

▬ Vos personnages disposent à présent de trois options, ayant chacune des conséquences différentes.

• Tenter d'obtenir des informations en questionnant les policiers. { 1 - 3 }

• Ne rien faire/dire de particulier. { 2 - 5 }

• Exprimer/décider d'un refus de coopérer. { 4 - 6 }

Si vous ne parvenez pas à choisir ou préférez laisser le destin faire son œuvre, les chiffres inscrits à côté des propositions correspondent au lancer de dé. Vous pouvez donc utiliser cette technique pour ensuite vous référez à ce que vous avez obtenu.

Votre réponse devra tenir compte de votre choix. Dans les trois cas, arrêtez après avoir vous être exprimé ou non.

••• Amal, Styx & Yehonatan

Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- C 02 061968 30 04 C -
avatar Masculin Pseudo : Dayday

Messages : 460
Coincé depuis le : 14/06/2014



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  : Aventurier.

MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Dim 28 Jan 2018, 23:52

Il ne restait donc plus qu'eux. Donnie, lui ainsi que les deux autres policiers - dont, malheureusement, les noms échappèrent sur l'instant à Macario. Il s'était passé tellement de choses ce matin, après tout, que même la perte de son patronyme ne l'aurait pas vraiment surpris.
Le garçon se sentait tellement impuissant ; il ne savait pas quoi faire. Il ne devait sûrement rien faire, à bien y réfléchir, mais cela semblait tout bonnement inconcevable pour lui. Il aurait aimé partager ses sentiments à Donnie, au moins lui dire quelque chose - n'importe quoi - ... D'autant que le blond n'avait pas vraiment l'air dans son assiette, et il avait de quoi.
Malheureusement, avec une paire d'yeux posés sur eux ce n'était clairement pas le moment, pensa-t-il malgré lui en laissant son regard lui aussi tourné du côté de l'invité improvisé resté pour les surveiller.

« Hm, excusez-moi. Qu'est-ce qu'il va se passer si ... vous trouvez ce que vous cherchez ? Ou ne trouvez pas ? »

___________________________________________________

• • • #820F02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- S 18 092013 41 00 A -
- S 18 092013 41 00 A -
avatar
Masculin Pseudo : Nii'

Messages : 257
Coincé depuis le : 16/06/2014



DOSSIER
Nombre de décès  : 0
Circonstances des décès  :
Métier  : Réparateur.

MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Mer 31 Jan 2018, 17:27

Même quand il commença à avoir vraiment mal aux bras et aux mains, Donnie mit encore quelques longues secondes avant de réussir à décrisper ses phalanges blanchies par la tension. Il savait parfaitement que se faire mal ne servait à rien — il n'aimait pas avoir mal — mais ce n'était pas le but non plus ; il essayait juste de contenir la tension. De rester civil. Cordial. Poli. Or, chez lui, ça ne se passait pas si facilement que ça. Ravaler son ego, penser à autre chose, essayer de rationaliser la situation... Rien ne fonctionnait jamais. Il aurait fallu qu'il se tape la tête contre un mur, qu'il hurle, qu'il casse un meuble, qu'il déchire ses couettes — qu'il évacue tout d'un coup, physiquement, pour espérer se sentir mieux ensuite. Autrement, le stress ne le quittait jamais vraiment.
Il ne savait pas pourquoi, et il imaginait bien que ce n'était pas le cas de tout le monde, mais pour lui c'était comme ça. Jem avait réussi à lui inculquer quelques notions de self-control et des exercices de détente, à l'époque, mais sans lui pour l'aider il aurait été bien incapable de les reproduire. Comment aurait-il pu réussir à le faire tout seul ? Il n'arrivait jamais à rien, tout seul.
Il avait l'impression de ne pas avoir vu ses amis depuis des années.

Sorti de ses pensées par la question de Macario, il secoua discrètement la tête de gauche à droite. Une partie de lui avait très envie de jeter des vases à la figure des policiers puis de partir en courant ; ça n'aurait pas été très malin, mais à ce stade ça n'aurait pas pu lui être plus égal. Au moins, il se serait senti utile. Et viril. Entre autres choses très importantes à son estime de soi — Amal était toute seule en train de gérer ses problèmes, ce qui en soi ne lui semblait pas particulièrement bizarre, mais il aurait quand même aimé être sûr qu'il ne leur arriverait rien à eux.
Et puis Amal était gentille. Donc même si elle avait volé quelque chose, il n'était pas au-delà d'éborgner un policier pour la sortir des ennuis.
Un tic nerveux agita ses doigts. Frappe personne, reste tranquille, reste logique, pas de violence. Ils en penseraient quoi, hein ? Tu sais pas. Pas de violence.

« Elle a volé quoi, d'abord ? Un arbre magique ? Le putain de Graal ? »

Bras toujours croisés, il mit un point d'honneur à fixer un coin de mur et pas le policier auquel il était en train de parler du putain de Graal.
Il n'avait jamais aimé la police.

___________________________________________________


« I'm tired of all the drama that unravels in your head ;
Well, it's easy to get tangled up when your world is torn to shreds.
And every time you spit at me - some day, you will regret.
An ounce of insecurity is worth a pound of lead. »

It's hard to hold an olive branch with a gun against my head :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- NO DATA -
avatar Masculin Messages : 245
Coincé depuis le : 12/09/2011



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  :

MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Mer 31 Jan 2018, 17:27

Le membre 'Donnie Hall' a effectué l'action suivante : Tenter sa chance


'Dé standard' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforeisleep.forumactif.fr
avatar Messages : 45
Coincé depuis le : 10/08/2014



MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Sam 05 Mai 2018, 03:53

Visite de courtoisie

Bras croisés, le policier hausse un sourcil face à la question de Macario. Aucune émotion particulière ne passe sur son visage, si ce n'est un vague désintérêt et une certaine notion de sérieux. Peut-être un peu d'agacement face aux paroles du deuxième garçon ; rien d'anormal, vu le ton employé. Il n'a pas l'air profondément intéressé par ce qui est en train de se passer, ou du moins pas autant qu'il le serait si quelque chose de grave risquait d'arriver d'un moment à l'autre.
... Probablement.

« Si vous n'avez rien à voir là-dedans, alors rien qui vous concerne, répond-il succinctement. Mais personne ne sera blessé, si c'est la question. »

Il le dit du ton de ces évidences pas si évidentes qui nécessitent souvent clarification, comme s'il comprenait que ce soit important à souligner. Il ne serait pas choqué qu'ils y pensent, à priori.

« Et je ne peux pas parler de l'affaire. Ce qu'elle a volé ne vous regarde pas. J'attendrai juste sagement que ça se passe, à votre place. »

Il leur laisse le conseil comme on poserait quelque chose sur un meuble, sans plus s'attarder sur la question. Qu'ils le prennent ou non, c'est leur problème. S'ils veulent en avoir, ça les regarde.

Quelques secondes à peine plus tard, le bruit reconnaissable du verre brisé retentit dans la cuisine. Étant donné qu'il est suivi de près par une injure colorée, difficile de ne pas faire le lien avec l'autre policier.
Après un bref regard vers les deux colocataires, Andrew tend le doigt vers eux.

« Ne bougez pas. Je reviens. »

Sur quoi il s'éloigne à grandes enjambées vers la source du bruit, où une flopée d'injures continue de retentir à voix basse.

Vous restez seuls.

▬ Vos personnages disposent à présent de quatre options, ayant chacune des conséquences différentes.

• En profiter pour vous enfuir par la porte d'entrée. { 3 }

• En profiter pour aller à l'étage. { 2 - 5 }

• Ne pas bouger. { 4 }

• Aller les voir à la cuisine. { 1 -6 }

* Différentes combinaisons de choix entre vos personnages pourront avoir différentes conséquences.

Si vous ne parvenez pas à choisir ou préférez laisser le destin faire son œuvre, les chiffres inscrits à côté des propositions correspondent au lancer de dé. Vous pouvez donc utiliser cette technique pour ensuite vous référez à ce que vous avez obtenu.

Votre réponse devra tenir compte de votre choix. Dans les quatre cas, arrêtez après avoir commencé à bouger ou non.

Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- C 02 061968 30 04 C -
avatar Masculin Pseudo : Dayday

Messages : 460
Coincé depuis le : 14/06/2014



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  : Aventurier.

MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Dim 06 Mai 2018, 05:03

Que ça le concernait ou pas était le cadet de ses soucis. De toute façon, Macario n'avait pas vraiment pensé à sa condition en premier lieu. Il ne pensait bien sûr pas qu'Amal ait pu voler quoi que ce soit - arbre magique ou Saint Graal -, mais est-ce que la police s'arrêterait vraiment à si peu s'ils ne trouvaient rien ? Malgré ses souvenirs confus, l'image qu'il avait des forces de l'ordre n'était pas forcement flatteuse. Qu'elles appartiennent ici à un lieu comme Asphodèle n'aidait en rien.

Juste après les conseils du policier, son collègue fit manifestement preuve de maladresse dans l'autre pièce. Ah. Se sentant quand même toujours chez lui, Macario faillit se diriger en direction de la cuisine mais fut vite stoppé par un long doigt autoritaire :

« Ne bougez pas. Je reviens. »

S'il avait été un chien, ses oreilles seraient tout de suite retombées en arrière. Le jeune homme n'avait pas du tout envie de contredire qui que ce soit et resta docilement à sa place.
Au moins, ça lui accordait un moment de répit. Il se sentait moins nerveux soudainement, et il put laisser échapper un large soupir lorsqu'il ne resta bien que Donnie et lui dans la pièce.

« J'espère que ça n'arrive pas souvent, ces visites de courtoisie. »

Il avait peur que sa tentative d'alléger l'atmosphère soit comme un coup de pierre dans l'eau, mais peu importait.

___________________________________________________

• • • #820F02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- S 18 092013 41 00 A -
- S 18 092013 41 00 A -
avatar
Masculin Pseudo : Nii'

Messages : 257
Coincé depuis le : 16/06/2014



DOSSIER
Nombre de décès  : 0
Circonstances des décès  :
Métier  : Réparateur.

MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Sam 04 Aoû 2018, 22:14

Sagement ? Sagement, qu'il avait dit, l'autre clown ? Sourcils froncés, mâchoire crispée, tendu comme un arc prêt à tirer, Donnie dut exercer tout le self-control dont il fut capable pour s'empêcher de lui remettre les idées en place. Il a pas à me donner d'ordres, je fais ce que je veux, je vais où je veux, personne m'empêchera de rien — et MERDE, à la fin ! Pourquoi est-ce qu'il restait là à ne rien faire, hein ? Il aurait dut les virer de chez eux ! Ils n'avaient rien fait et eux n'avaient ni mandat ni aucune bonne raison d'être là. Ils n'avaient pas le droit de les enfermer dans leur propre salon comme des criminels ou des moins que rien.
A force de se briser les phalanges contre ses bras nus, les ongles finirent par laisser des traces de griffures rouge et douloureuses sur l'épiderme. "Ne dis rien, ne fais rien. Je m'occupe de ça." D'accord, mais quand il n'était pas là ? Il faisait comment, si personne ne lui disait quoi faire ? Et s'il se trompait ? Amal, il lui arriverait quoi ?
Oscillant entre crise de colère et crise de panique, à moitié présent seulement, Donnie n'entendit le bruit de verre brisé qu'à travers un épais voile de coton. Ben tiens. Qu'ils cassent toutes leurs affaires, tant qu'ils y étaient — pas de soucis, personne n'allait rien leur dire. Ils se croyaient toujours tout permis. Comme s'ils avaient pu avoir raison à chaque fois, hein. Ils aimaient juste terroriser tout le monde et se croire au-dessus des lois.
Il les détestait. Il les détestait, détestait, détestait.

Le soupir de Macario le fit presque sursauter.

« J'espère que ça n'arrive pas souvent, ces visites de courtoisie. »

A cela, il répondit un rire-soupir énervé. Ils n'avaient pas intérêt à revenir, ouais. Si ç'avait été lui, accusé et malmené et que savait-il encore, ils ne s'en seraient pas aussi bien sorti que ça.
Il aimait à le croire, en tout cas.
Persuadé que l'ordre de ne pas bouger s'appliquait à la pièce et pas à leurs jambes, et trop en colère quoi qu'il en soit pour réussir à s'en préoccuper, il recula jusqu'à se laisser tomber sur le canapé.

« Je vais leur en payer, moi, des visites, marmonna-t-il dans ses genoux, qu'il avait aussitôt ramené contre ses clavicules. Avec un flingue et un char d'assaut. On verra s'ils rigolent. »

Hahaha.
Non, il ne plaisantait pas.

___________________________________________________


« I'm tired of all the drama that unravels in your head ;
Well, it's easy to get tangled up when your world is torn to shreds.
And every time you spit at me - some day, you will regret.
An ounce of insecurity is worth a pound of lead. »

It's hard to hold an olive branch with a gun against my head :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Messages : 45
Coincé depuis le : 10/08/2014



MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Sam 04 Aoû 2018, 23:04

Visite de courtoisie

Vous pouvez entendre des éclats de voix étouffés dans la cuisine. Aucune phrase assez forte et claire pour être distinguée dans son intégralité, mais le ton et les injures laissent à penser que les deux policiers ne sont pas tout-à-fait d'accord sur la marche à suivre. Ça ou ils sont tout simplement fâchés. Quoi qu'il en soit, ils ne s'échangent pas des gentillesses.

Vous avez encore quelques instants avec que le policier ne revienne, à priori.

Les choix précédents s'appliquent toujours à votre prochaine réponse. Vos personnages peuvent donc rester sur place, se rendre à la cuisine, sortir par la porte d'entrée ou aller à l'étage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- C 02 061968 30 04 C -
avatar Masculin Pseudo : Dayday

Messages : 460
Coincé depuis le : 14/06/2014



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  : Aventurier.

MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Lun 06 Aoû 2018, 20:57

La mauvaise humeur de Donnie faisait des interférences à ses ondes d'optimisme déjà pas bien fortes. Il ne pouvait bien entendu pas lui en vouloir, bien au contraire, mais que pouvaient-ils faire ?
Macario rit nerveusement à ce qu'il comprenait être une semi-blague et allait s'asseoir à ses côtés sur le canapé lorsqu'il se rendit compte des bruits venant de la cuisine. Il s'arrêta donc à mi-chemin et fronça des sourcils, yeux rivés en direction des éclats de voix incompréhensibles.

« Qu'est-ce qu'ils font, au juste ... »

Il avait initialement imaginé une maladresse du premier policier et que le second était parti voir pour l'aider. Les choses n'ont pas dû bien finir et Macario ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter.
Ne se donnant pas le temps de se dire que son intervention n'aurait aucune utilité et que de toute façon on lui avait dit de ne pas bouger, le Commotus partit directement s'enquérir de la situation dans la pièce d'à côté. Désolé, mais tout va bien ?

___________________________________________________

• • • #820F02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- S 18 092013 41 00 A -
- S 18 092013 41 00 A -
avatar
Masculin Pseudo : Nii'

Messages : 257
Coincé depuis le : 16/06/2014



DOSSIER
Nombre de décès  : 0
Circonstances des décès  :
Métier  : Réparateur.

MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Mer 24 Oct 2018, 03:25

Un flingue et un char d'assaut, ouais. Pan pan pan. Ils se seraient barrés en courant et lui aurait bien rigolé. Ils étaient déjà morts, de toute façon ; alors tant pis, tant mieux, pas la peine de s'inquiéter avant de presser la détente. Ça ne les ferait pas disparaître. Juste souffrir un peu. Beaucoup. Que du bonus. Ils pourraient revenir deux minutes plus tard lui demander des comptes, mais en attendant ça lui aurait fait un putain de bien.
C'était glauque, mais Donnie s'en fichait pas mal. Il avait juste besoin de se détendre le cœur, détendre les jambes, détendre le cerveau. Tout était crispé, serré, tordu. Il avait mal et aucune idée de comment relâcher la pression autrement qu'en se la jouant boulet de démolition. Un grand classique.
Si Amal revenait menottée, il ne saurait pas quoi faire. Si elle lui en voulait de ne pas l'avoir aidée, même chose. Se sentir à ce point inutile lui donnait envie de tout casser. Lui y compris.
Que Macario s'arrête à mi-chemin pour mieux faire demi-tour, comme il s'y serait attendu, lui donna envie de hurler.
Alors pour oublier, il se mordit la langue ; enroula ses bras autour de ses jambes, aussi fort que possible, et colla son front contre ses genoux. Si je vois personne, personne me voit.
Ses poumons allaient imploser.
Tout ce qu'il voulait, c'était que Jem revienne lui dire comment faire ; qu'il escorte la police jusqu'à la porte d'entrée en leur récitant des droits qu'il connaissait sur le bout des doigts, réunisse tout le monde dans le salon et lui redonne l'impression d'appartenir à quelque chose. Une famille ; un groupe. Juste, quelque chose. N'importe quoi. Tout pourvu qu'il ne soit pas seul.

Parce que là, tout de suite, il se sentait atrocement seul. Inutile. Désemparé.

Il voulait juste retourner se coucher.

___________________________________________________


« I'm tired of all the drama that unravels in your head ;
Well, it's easy to get tangled up when your world is torn to shreds.
And every time you spit at me - some day, you will regret.
An ounce of insecurity is worth a pound of lead. »

It's hard to hold an olive branch with a gun against my head :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Messages : 45
Coincé depuis le : 10/08/2014



MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   Sam 03 Nov 2018, 20:08

Visite de courtoisie

Lorsque Macario arrive dans la cuisine, le policier chargé de les surveiller semble à deux doigts de pousser la tête de l'autre dans le premier meuble venu. Le fautif a des traces de rouge sur la main ; et si la raison n'en semble pas évidente au premier abord, les quelques morceaux de verre brisé au sol constituent le coupable parfait.
A l'évidence, quelque chose a été cassé. Et que ça se soit passé en essayant de ranger ou en laissant le verre tomber, le policier s'est coupé.
Rien de bien grave, à première vue.
Aussitôt que les bruits de pas lui semblent trop proches, Andrew les remarque. Délaissant son collègue pour plutôt se tourner vers le nouveau venu, il fronce les sourcils si fort qu'il en fait presque la grimace.

« Je vous ai dit de ne pas bouger. Il y a eu de la casse, grince-t-il entre ses dents, jetant un regard appuyé à Javier, mais ce n'est rien de grave. Nous le ferons remplacer aussi vite que possible. Veuillez retourner attendre là où on vous a demandé de rester, s'il vous plaît. »

Avant que le garçon n'ait eu le temps de répondre, protester ou acquiescer, des bruits de pas résonnent dans l'escalier. Le policier jure ; paumes contre l'épaule de Macario, il le pousse sans ménagement hors de la cuisine.
Amal en tête, suivie de près par Styx puis Yehonatan, arrivent au moment où ils reviennent dans le salon.
Les yeux de la garde passent d'un garçon à l'autre, puis au seul policier qu'elle aperçoit. Son regard se fait glacial.

« J'avais demandé à ce qu'ils ne bougent pas. » Sur la fin de la phrase, sa voix se transforme presque en grognement. « Peu importe. Nous partons. »

Le policier ne se fait pas prier. Son collègue le rejoint sans dire un mot, mains dans le dos, et cette fois c'est à Yehonatan de soupirer.

« Merci de votre patience. Pour le bien de votre amie, je vous rappelle qu'il est interdit de donner des détails sur les affaires en cours. Il est donc également déconseillé de demander quoi que ce soit. Ou d'insister. »

Il regarde longuement l'un puis l'autre des garçons. Si le message n'est pas passé, il ne passera jamais. Il aura fait son possible.

« Sur ce. Passez une bonne journée. »

Le policier resté les surveiller ouvre la porte d'entrée ; le second passe le pas en premier. Styx le suit sans plus adresser un mot aux habitants, fermée et professionnelle, et Yehonatan effectue un salut poli de la tête avant de fermer derrière lui.

De tout ce remue-ménage, il ne reste bientôt que le silence.
Et sûrement plus de questions qu'il n'y en avait avant.

Vous êtes désormais libre de faire part de vos découvertes ici. Vous pouvez également continuer ce RP dans un nouveau sujet.

Félicitation.


___________________________________________________

• Johannes • #3333ff •
• Lucie • #663300 •
• Yehonatan • #cc99ff •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)   

Revenir en haut Aller en bas
 

INTERACTION ▬ Les os de la poupée (II)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» mei tai poupée
» Lien pour poupées de papier à habiller...
» Tonner considere faire une poupée Jem !
» Poupées BELLES DE PARFUM ou PEPPERMINT ROSE
» la poupée lin-z (lindsay pierce) la journaliste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before I Sleep :: Asphodèle :: Quartier d'habitations :: Maison A-