Partagez | 
 

 Lif ▬ « Got a secret, can you keep it ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- 00 ΜεAS 63 ×× TP -
- 00 ΜεAS 63 ×× TP -
avatar
Féminin Pseudo : Skll.

Messages : 358
Coincé depuis le : 14/06/2014



DOSSIER
Nombre de décès  : 5
Circonstances des décès  :
Métier  : Pigeon voyageur.

MessageSujet: Lif ▬ « Got a secret, can you keep it ? »   Sam 14 Juin 2014, 23:34


Dans mes draps de chrysanthèmes
l'aube peine à se glisser
Laissez-moi mon paradis
inanimé
Prénom : Lif.
Surnom : Le f est déclinable avec toutes les consonnes de l'alphabet.
Sexe :
Âge effectif : 382 ans (1633).
Âge apparent : 15 ans.
Orientation sexuelle : Asexuelle aromantique.
Groupe : Daemon.
Langues parlées : Langue commune.
Métier actuel : Pigeon voyageur.

Casier Judiciaire


▬ Péché capital principal :
▬ Péché capital secondaire :


Physique


Lif a la particularité d'être remarquablement incapable de passer inaperçue sur Asphodèle, et son apparence n'y est pas pour rien. Sur toutes ces nuances de gris, la jeune fille se déplace comme une jolie tache d'un vert vif et printanier, plus jaune que bleu. Elle n'est pas bien grande et légère comme une plume, on pourrait croire qu'elle n'est pas là alors même qu'on a les yeux posés dessus. Une illusion d'un vert qui blesse la rétine, c'est ce qu'on se dit la première fois, et ça fait battre des cils. C'est que Lif ne porte rigoureusement que du vert, du noir et du blanc, rien de plus. C'est sa couleur et sa marque ; peut-être est-ce à cause de ces vêtements que ce vert semble se refléter sur toute sa personne en ombres vacillantes. Sa peau trop blanche semble prendre des nuances verdâtres aux angles de son visage, lequel n'a rien de trop féminin pour plutôt balancer vers l'enfantin lisse et presque androgyne ; et souvent on ne saurait jurer de la couleur de ses cheveux.

Cependant, un éclairage totalement neutre et l'absence d'influence colorée autour révèlent que la longue chevelure de Lif est en réalité d'un blanc frôlant allègrement le blond le plus pâle imaginable, et glisse joyeusement au vert tendre en bout de pointes. Ils sont étrangement coupés, courts à l'avant et ne commençant à forme des longues mèches que derrière ses oreilles pointues. Bien qu'arrivant facilement au milieu de son dos, ses cheveux ne forment pas une cascade régulière et épaisse, mais plutôt un ensemble de mèches entrelacées comme des lianes soyeuses qui ruissellent sur ses épaules et flottent lorsqu'elle s'envole. Il lui arrive de les coiffer en deux couettes de chaque côté de sa tête.

Verts sont également ses yeux, vert électrique, toujours ouverts et presque exorbités, lui donnant souvent l'air inquiétant. D'autant plus que des yeux, elle en a trois. Peu nombreux sont ceux qui le savent, puisque ce troisième œil reste en général clos sous sa frange, et cela vaut mieux pour eux, parce qu'en général cette découverte a un effet négatif sur le cerveau des humains. Effet qui se rencontre aussi chez ceux qui la croisent lorsque la nuit est noire, puisque ces mêmes yeux émettent des faisceaux de lumière verte dans l'obscurité - contrôlés via clignements d'yeux. Croiser deux rayons lumineux flottant dans le vide lors d'une balade nocturne loin des lampadaires a traumatisé plus d'un macchabée d'Asphodèle. Difficile d'affirmer que la jeune fille a simplement oublié d'éteindre ses phares...
Le visage de Lif n'est pas très expressif et ne connaît guère qu'une ou deux émotions au quotidien, et c'est généralement la curiosité qui l'emporte sur le reste. La vision de ces prunelles dilatées dans un visage à la fois souriant et figée peut avoir quelque chose d'effrayant. Comme être face à quelque chose qui n'est pas vraiment vivant. Mais Lif sait aussi sourire sincèrement, et Lif est toujours gaie. A tel point que la voir sérieuse, ou même faire une moue boudeuse - ce qui lui arrive tout de même lorsqu'elle se trouve en compagnie de Daemon - en arrive à mettre extrêmement mal à l'aise. Quand Lif n'est pas enjouée, le monde ne tourne pas rond. Quelque chose ne va pas. Il y a un problème, et peut-être même que la fin n'est pas loin.

Mais en général, la seule chose que l'on retient de Lif est "vert", parce qu'on ne voit que ça, au final.
Exceptée peut-être la jolie paire d'ailes qui se cache dans son dos et suffit à la ranger dans la catégorie "Daemon" si ses habits ne l'ont pas encore fait. Lif possède en effet une double paire d'ailes qui s'enracine entre ses omoplates. Elle sont si effilées, plus longues que larges, qu'elles peuvent facilement s'y dissimuler, d'autant plus qu'elles possèdent une curieuse articulation en leur milieu leur permettant de se replier d'autant mieux. Ces appendices prennent naissance en deux points de son dos avant de se séparer chacun en deux ramifications à environ un tiers de leur envergure : si les ailes inférieures sont plus courtes que leurs sœurs, toutes les quatre sont constituées des mêmes longues plumes blanches et soyeuses.
La forme même de ces ailes ne leur confère pas une grande puissance, mais il n'en reste pas moins que Lif aime passionnément voler et qu'il n'est pas rare que son arrivée sur scène soit agrémentée d'une rafale fraîche accompagnée d'un agréable froissement de plumes.


Caractère


Lif a fermé les yeux, et depuis plus rien n'a d'importance.

Lif se comporte comme une enfant. Lif est capricieuse, joyeuse et perpétuellement en quête d'amusement. Pour Lif, la gravité n'existe pas et rien n'a d'importance. Sa plus grande caractéristique au quotidien est l'insatiable curiosité dont elle assaille les habitants d'Asphodèle : chaque fois qu'elle croise une nouvelle tête, elle ne peut s'empêcher d'aller l'ensevelir de questions sur sa vie, ses goûts, ses cheveux, sa tenue, son nom, son passé... Tout ce dont vous vous souvenez, elle le saura, car lorsqu'elle veut savoir quelque chose Lif sait s'y tenir. Difficile de supporter sans discontinuer la présence d'une créature étrange au regard fixe dans son dos pendant des jours et... des jours. Lif a du temps à perdre à profusion. Elle raffole d'anecdotes et d'informations jusqu'au vice, c'est vrai. Pour être satisfaite, il lui faudrait connaître sur le bout des doigts la vie entière de tous ceux qui peuplent Asphodèle, et ce dans les moindres détails. Son quotidien est en fait une quête perpétuelle de ces informations, ce qui fait qu'elle ne s'ennuie jamais.

Cela dit, ce n'est pas la seule chose qui anime Lif : la demoiselle adore s'amuser, jouer, et ne tient pas en place. Elle trouvera toujours quelqu'un pour lui tenir compagnie, dusse-t-elle lui forcer la main, pas de problème pour ça. Lif arrive généralement à obtenir ce qu'elle veut. Et lorsque ce n'est pas le cas, la jeune fille s'en sort à coups de moues, caprices, accusations et reproches lancés sur une voix enfantine. Lif est immature, capricieuse, boudeuse comme une enfant gâtée. Elle n'écoute pas les reproches et les "non", et il est difficile - voire impossible - de la faire fuir. En effet, bien que l'effrayer et la faire reculer avec des piaillements en la menaçant ne soit pas bien sorcier... la daemone ne met pas longtemps à se mettre à l'abri - en hauteur, par exemple - avant de revenir à la charge, cette fois à distance sécuritaire. Elle est particulièrement tenace, notamment avec les personne qu'elle apprécie. Possessive à ses heures perdues et adepte des contacts physiques, la jeune fille peut passer des journées accrochée à ses proches, ou à les harceler pour monter sur leur dos. On lui remarque une préférence notable pour les individus de sexe masculin, bien qu'elle n'ait jamais montré d'intérêt romantique pour qui que ce soit.
Elle ignore également la règle tacite stipulant qu'il est poli de laisser les taciturnes tranquilles : au contraire, plus un être croisant son chemin est renfermé et désagréable, plus elle s'accrochera. A ceux qui ne parlent pas du tout, elle fera toute la conversation elle-même ; aux renfermés ténébreux, elle tirera les cheveux pour voir s'ils réagissent. En somme, inutile d'espérer sans débarrasser. Satisfaites sa curiosité ou fermez les yeux et attendez que ça passe... en espérant que vous êtes patient.
On peut l'effrayer, et elle paraît plutôt craintive en général : mais si la menace devient trop grande et qu'il n'y a plus qu'elle pour y faire face, quelque chose la fera se planter devant et riposter. Lif ne se met pas en colère, jamais, elle boude, elle proteste, elle retient et se venge, elle est rancunière. Elle n'a rien de courageux, mais son amour pour son monde lui ferait accomplir n'importe quoi.

Lif aime donc jouer. Et Lif aime en particulier jouer avec les Commoti et Quieti. Et son aspect inoffensif cache en vérité quelques chausse-trappes assez retords... Car Lif n'a aucune conscience de la douleur ou de la mort. Ni les mots qui blessent, ni les coups, ni l'agonie brutale n'ont de gravité à ses yeux : et par extension, la "vie" des autres n'en a pas non plus. Le bien et le mal, voilà deux notions qui lui sont parfaitement étrangères : ainsi, en plus de prendre ce qu'elle veut quand elle veut au quotidien, il lui arrive régulièrement d'emmener jouer les décédés avec elle dans le seul but de leur faire franchir la ligne rouge de la zone interdite, ou de les jeter dans les bras de Death ou des gardes. Tout sourires jusqu'à la fin, tout rires jusqu'à la mort : la sienne, Lif s'en moque éperdument. Lorsqu'elle doit arriver, elle l'attrape au passage, la serre dans ses bras et s'y noie, s'y annihile.
Et le lendemain, elle recommence.
Lif aime vous faire mourir pour rien.

Lif n'est peut-être pas ce qu'on croit.
Lif n'a pas quinze ans. Lif vit - "vit" - depuis très longtemps ; peut-être trop. On n'a pas assez exploré les limites que peuvent atteindre l'esprit avant de craquer.
Lif a été adulte et Lif a fermé les yeux. Pour ne plus voir. Pour ne plus sentir. Pour ne plus exister que pour elle-même.
Or, à la question qui revient de temps à autre - "tu as quel âge ?" - Lif réponds qu'elle ne se souvient pas en riant. Lif ne se soucie de rien et Lif est idiote, Lif est incapable de soutenir une conversation sérieuse, Lif ne sait pas faire l'adulte. Elle n'a pas des souvenirs qui remontent très loin, et la plupart de ses congénères la croient bien jeune.
Mais certains savent encore que Lif existe depuis longtemps ; et à eux la question : Lif ment-elle ou sa mémoire a-t-elle été grignotée par Asphodèle, morceau par morceau, comme une ruine qui serait là depuis trop longtemps ? Lif n'est plus Lif et lorsqu'elle vous affirme être une petite fille, on douterait facilement de sa réalité. Une illusion verte avec un visage figé par le temps.
Mais parfois il y a chez Lif ce petit air qui fait mal et qui fait peur, quelque chose qui apparaît d'un coup lorsqu'on regard ailleurs, lorsque rien ne l'appelle, quelque chose qui crie horriblement et qui disparaît.
C'est un secret. Ou un mensonge.
Une vérité enfouie tout au fond d'un trou creusé avec les ongles pour une raison bien obscure ; qui réapparaît parfois, et souvent quand on ne la remarque pas.
Lif a disparu ; elle s'est cachée quelque part où nul ne peut l'atteindre. Et Lif n'est peut-être pas ce qu'on croit.


Histoire


Ils étaient de plus en plus. Des milles et des milles, avec leurs yeux effarés et leur peau blafarde, et leur langue qui pleurait et leurs voix comme un gargouillis infernal. Les rouages qui se détraquent. La machine folle qui s'enraye.
Douloureux. C'était douloureux. Ça n'en finissait pas.
J'ai voulu ne plus les entendre. Alors j'ai fermé les yeux.


Lif s'est réveillée aux environs du XVIIIème siècle sur Terre ; un âge de feu et de lumière.
Bien qu'elle affirme ne pas se souvenir d'où provient son patronyme, il y a de fortes chances pour qu'on lui ait donné plutôt qu'elle l'ait choisi. Sinon elle ne passerait sans doute pas son temps, depuis toujours, à essayer de déterminer celui qu'elle préfère entre Liz, Liv, Lin (et toutes les consonnes de l'alphabet) pour remplacer son f qui semble l'insulter pour une raison encore inconnue à ce jour.
Le temps passa comme il le fait toujours, indifférent des morts comme des vivants.
Jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus.

•••

Autrefois, Lif a aimé passionnément les humains, Commoti et Quieti sans discrimination. Elle était profondément attirée par leur différence, intéressée par eux. Elle voulait créer des liens, les toucher, les comprendre - être amis.
Aujourd'hui il n'en est plus rien. Lif a balayé toute idée de lien poussé avec les habitants des premières zones, et cela ne manque visiblement aucunement à son existence. Entendons-nous bien : elle n'a rien contre eux, mais les considère au fond plus comme des jouets que comme des égaux, statut qu'elle réserve exclusivement à ses pairs. Si Lif adresse la parole à tous les humains qu'elle croise, si elle se montre aimable, enjouée, voire drôle avec eux, si elle peut même donner le sentiment de lier quelques débuts de liens, au fond d'elle les véritables relations, les ponts solides, les racines, s'attachent aux autres Daemon. Il serait quasiment exact d'affirmer qu'elle considère ses congénère comme une seule et grande famille : ce qui ne signifie pas qu'elle doit tous les apprécier non plus. Cependant, elle a une tendresse particulière pour les Daemon qui ne se retrouve pas naturellement dans ses rapports avec les autres habitants d'Asphodèle.

Sans doute que pour elle, ils sont différents. Ils viennent d'ailleurs et ils sont autres, car ils ne sont pas nés ici. Donc ils ne peuvent pas comprendre, et elle-même a beau se renseigner le plus possible sur eux, il y aura toujours quelque chose pour les différencier. Quelque chose. Un mur, un ravin, on peut appeler cela comme on veut. D'autant plus que beaucoup de Commoti se montrent zélés dans leurs tentatives (pitoyables selon elle) pour échapper à leur existence actuelle. Pour Lif, Asphodèle est sa maison, le seul endroit où elle a jamais vécu et où elle vivra jamais et le seul où elle a envie de vivre. Difficile de décrire son amour pour cet endroit : il est simplement gravé dans ses veines, elle ne peut vivre sans et par conséquent fera tout ce qu'on lui demandera tant que c'est pour lui.
Désobéir, elle le fait régulièrement, mais par malice, par jeu. Jamais elle ne s'aventurerait à créer un problème grave, jamais elle ne risquerait de mettre en danger l'ordre d'Asphodèle. Lif est obéissante et se soumettra tant aux ordres qu'aux punitions qu'on lui infligera, tant qu'ils s'inscrivent dans ce but précis.

Quant aux Daemon, la différence de comportement affiché par Lif par rapport aux Commoti et Quieti peut paraître subtile : en réalité, Lif est simplement plus (et plus sincèrement) affectueuse avec ses semblables. Ce qui se traduit par une volonté accrue de leur faire la conversation, de se pendre à leur cou, leurs épaules, leurs bras ou s'accrocher à leurs jambes, de rechercher leur protection ou leur compagnie pour tout et n'importe quoi, les asticoter pendant des heures, leur jouer des tours parfois... N'importe quelle interaction avec eux la rend heureuse, au fond.
Ils n'ont qu'à se convaincre qu'elle est attachante et arrêter de râler. Ça ne les fera pas vivre plus longtemps de toute façon.


     
« Requiescat in pace »
Pseudo : SP
Âge : SP
Avatar : SP
Comment avez-vous connu ce forum : SP
Autres : SP




Dernière édition par Lif le Jeu 09 Juin 2016, 21:41, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- NO DATA -
avatar Masculin Messages : 224
Coincé depuis le : 12/09/2011



DOSSIER
Nombre de décès  :
Circonstances des décès  :
Métier  :

MessageSujet: Re: Lif ▬ « Got a secret, can you keep it ? »   Dim 15 Juin 2014, 16:47

Félicitation
Vous êtes officiellement validée ♥ Ta fiche était aussi bien rédigée que d'habitude, et la petite Lif est très intéressante. Même si elle a l'air sacrément agaçante et qu'elle va faire mal aux nerfs des prochains arrivants, je le sens. Les pauvres. Je te fais confiance pour ne pas faire de bêtises avec ta Daemon, donc je te valide sans plus attendre. B)

Tu peux dès à présent recenser ton avatar, ton métier et demander une maison pour t'en faire un petit nid douillet. Tu peux également poster une demande de RP ou créer ton sujet de liens. Ton numéro va t'être attribué sous peu et tu vas être intégrée à ton groupe dans l'instant.

Et surtout, amuse toi bien ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforeisleep.forumactif.fr
 

Lif ▬ « Got a secret, can you keep it ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Secret diary of a demented housewife by Niamh Greene
» Rouen. Insolite et secret.
» Savez-vous garder un secret?
» LE SECRET DE L'AUBERGINE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» Le Secret des Vikings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before I Sleep :: Papiers à remplir :: Présentations :: Fiches validées-