Partagez | 
 

 763 mg/kg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- C 05 101839 32 00 C -
avatar Féminin Pseudo : Nii'

Messages : 35
Coincé depuis le : 30/04/2017



DOSSIER
Nombre de décès  : //
Circonstances des décès  :
Métier  : Statue humaine.

MessageSujet: 763 mg/kg   Sam 27 Oct 2018, 22:32

Karola se redressa en hurlant.

Ses mains volèrent à sa nuque ; paniquée, elle se mit aussitôt à hyperventiler. Ses jambes peinèrent à la remettre debout mais elle voulait s'éloigner, se relever, partir, alors elle tira et poussa et tira et poussa dessus jusqu'à réussir à se remettre à peu près debout — tout ça pour retomber, étouffer des pleurs, et s'échapper sur les paumes et les genoux jusqu'au mur le plus proche.
Face à la pièce, dos à la paroi, elle ramena ses jambes contre elle et tira sur de lourdes mèches de cheveux clairs pour essayer de se calmer. Elle avait envie de vomir. Son cœur battait à tout rompre dans ses tempes. Sa cage thoracique la serrait à l'en étouffer. Ses mains glissèrent, tremblantes, jusqu'à sa poitrine ; le tissu de sa chemise de nuit se froissa entre ses doigts. Elle aurait juré être empêtrée dans dix corsets trop serrés, pourtant. Elle aurait juré qu'on lui avait enfoncé une lame dans l'estomac et qu'on lui avait arraché la gorge par le nez.
C'était affreux.
Elle suffoquait.
Encore paniquée, les larmes aux yeux mais pas encore tout-à-fait en pleurs, Karola laissa filer un long gémissement de détresse. Une main contre le mur, incapable de réfléchir à ce qu'elle faisait ici, à où elle se trouvait, elle essaya de se remettre debout. Elle ne se souvenait pas être allée se coucher. Elle ne se souvenait pas de grand chose, en fait. Sa tête la lançait horriblement, son estomac menaçait de se retourner à chaque instant. Elle avait froid ; elle avait mal. Ses orteils nus se crispèrent contre le sol trop dur, et elle tenta en vain de faire fonctionner sa mémoire.
Cette pièce lui était inconnue, la question ne se posait même pas. Ce qu'elle avait pu faire avant de s'y endormir ou d'y être jetée, en revanche, elle n'en savait rien — et c'était terriblement plus inquiétant. Elle aurait dû savoir. Ce dont elle se souvenait ne portait ni date ni horaire ; le sourire de Wilhelm, le rire d'Adam, de Friedrich, de Catherine, les bêtises de ses enfants, tout aurait pu se passer n'importe quand. Les saisons s'entremêlaient, les visages se mélangeaient et si elle était triste, elle n'avait aucune idée de ce qui la chagrinait.
Larmes essuyées d'une main tremblante, elle avança en longeant le mur.

« Wim ? »

Quoi qu'il se passe et où qu'elle soit, ses priorités se détachaient de la panique plus vivement que des fleurs rouges sur un fond noir. Elle devait trouver Wilhelm, elle devait lui parler — et peu importe qu'elle ne se souvienne pas de ce qu'elle avait à lui dire, tant le sentiment était urgent. Elle avait besoin de lui et elle savait, elle sentait qu'il avait besoin d'elle. Qu'on ait pu l'enlever l'inquiétait moins que de se retrouver séparée de sa famille ; ses enfants pourraient s'en sortir avec leur père, mais son mari n'avait qu'elle sur qui compter. Elle ne voulait pas le laisser seul. Elle refusait de le laisser seul.
Elle ne supportait pas l'idée qu'on l'abandonne.
En colère de ne trouver aucune porte, de n'avoir aucune fenêtre par laquelle s'enfuir, la jeune femme envoya un, puis deux coups de poings dans le mur. Quelqu'un l'avait forcément amenée là ; et puisqu'on l'avait déposée ici, alors on devait pouvoir l'en sortir. Elle n'avait qu'à se faire entendre.

« Laissez moi sortir ! »

Sa voix brisée et coupée de sanglots n'avait rien d'autoritaire, mais elle se savait suffisamment forte pour se reprendre aussitôt qu'elle aurait quelqu'un à blâmer pour sa douleur et sa détresse.
Qu'ils l'aient prise pour une cible facile lui importait peu. Ils avaient tort.
Perdu d'avance ou pas, elle ne comptait pas se laisser faire.

___________________________________________________


« Your eyes whispered, "Have we met?"
Across the room your silhouette
Starts to make its way to me.
The playful conversation starts ;
Counter all your quick remarks
Like passing notes in secrecy.

And it was enchanting to meet you ;
All I can say is I was enchanted to meet you. »

I've never wanted it more :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

763 mg/kg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before I Sleep :: Asphodèle :: Points d'arrivée :: Pièce Sud-