Partagez | 
 

 IT'S GOING DOWN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
- B 07 071936 41 02 C -
John Lester Messages : 15
Coincé depuis le : 16/12/2015



MessageSujet: IT'S GOING DOWN   Ven 11 Jan 2019, 18:20

La journée touche à sa fin et pourtant John a l'impression qu'il vient de la commencer.

Le travail de bûcheron est tellement plus agréable et facile que le travail à la mine qu'il a l'impression que le temps passe dix fois plus vite. Déjà, il est en extérieur, et même s'il n'y a pas de soleil à proprement parler, il y a bien de l'air frais, de la lumière et une nature avenante; dans la mine, la lumière, l'air frais et la nature avenante sont complètement absentes. Et, comme si ça n'était pas assez pénible ainsi, ils passaient la plus grande partie de leurs temps courbés et pratiquement accroupis. Bien sûr, cela travaillait les muscles, mais était une véritable torture pour son corps, sans parler des problèmes de yeux, de suie qui s'incruste jusqu'au bout de ses ongles et...

En bref, vous l'aurez compris, John adore son nouveau métier. Couper du bois toute la journée, à côté du travail en mine, c'est des vacances à la campagne pour lui.

La forêt l'a directement attiré plus qu'elle ne lui a fait peur. Bien sûr, il y avait une petite part d'appréhension au début: il ne connaissait pas ni la faune, ni la flore et se faisait encore l'idée qu'il est mort et que c'est un tout nouveau monde. Mais au final, même les endroits les plus sombres de la forêt sont des puits de lumière à côté de ce qu'il a connu auparavant, et il adore le calme environnant. Il pourrait se laisser bercer par le bruit du vent dans les feuilles, et il a déjà d'ailleurs plus d'une fois fait une petite sieste à l'ombre d'un grand arbre. Il se sent parfaitement dans son élément.

John passe une main sur son front pour essuyer sa sueur. Il observe son oeuvre autour de lui, et, satisfait de sa pile, enlève ses gants pour les mettre à sa ceinture. Sa montre lui indique qu'il est bientôt l'heure de rentrer. Jugeant qu'il a atteint son objectif de la journée, il décide de faire un crocher pour voir si sa collègue a besoin d'aide. Hache toujours en main, il se dirige vers sa station.

Sa collègue, celle avec laquelle il travaille le plus fréquemment, Mariska, est une femme de caractère. Il a été très surpris, au début, de voir une femme faire ce métier qui lui semblait incroyablement masculin, mais elle lui a prouvé à maintes et maintes reprises qu'elle est tout à fait qualifiée pour ce travail. Bon, il y a aussi l'histoire des cheveux verts, ça l'avait vraiment choqué sur le coup, toutefois, une fois que l'on s'y fait, il ne le remarque qu'à peine. Ce qu'il a remarqué, cependant, c'est que la jeune femme est haute en couleurs, et a du caractère. Il la trouve quelque peu attachante, et apprécie son sérieux quand il s'agit de travailler.

Il la trouve facilement dans la forêt, sachant exactement où la trouver et comment se guider. Mariska est en train de couper en quatre un gros morceau de bois. Il s'approche doucement d'elle, mais en faisant suffisamment de bruit pour être certain qu'elle le voit. Lorsqu'elle lève les yeux vers lui, il lui adresse un vague mouvement de main et un demi-sourire.

« Tu veux de l'aide pour terminer? Il va être l'heure de rebrousser chemin. »


Il est pratiquement à côté d'elle à présent, mais garde une distance de sécurité au cas où elle déciderait de continuer à couper même s'il est à 1 mètre de lui. L'idée lui était déjà venue plusieurs fois et John avait appris de ses erreurs (faute qu'elle apprenne des siennes).

A peine eut-il finit de prononcer sa phrase qu'un étrange bruit ressemblant à un cri d'animal se fait entendre, suivit d'une série de bruits similaires mais un peu moins forts. John s'immobilise net. Il n'a jamais entendu ce type de bruits venant de la forêt, et sa connaissance limitée en ce qui est faune ne le rassure pas.

Ca pourrait être n'importe quoi.

« C'est quoi ça? »

John a beau être musclé, fort et avoir une hache dans ses mains, si une créature de 2 mètres de haut avec une carrure d'ours décide qu'ils seront le repas de ce soir, il n'est pas certain qu'il puisse l'en dissuader.

Un regard jeté à la stature filiforme et maigre de sa collègue confirme qu'elle ne pourra probablement pas affronter la bête non plus. Il prend sa hache à deux mains et la serre contre lui.

Bien. Plus qu'à espérer que ce ne soit pas quelque chose d'hostile.

___________________________________________________


#9D9493
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

IT'S GOING DOWN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Before I Sleep :: Zone 1 :: Forêt-